Espagne : San Feliu de Guixols, la nature au cœur de la Costa Brava

Par Chloé DecruyTeam TDMLe 04 08 2020

A l’heure où Barcelone se reconfine face à la pandémie de Covid-19, chez TDM nous avons pourtant eu envie de partager avec vous une formidable découverte sur la Costa Brava : San Feliu de Guixols !

Suivez-nous, on vous y emmène :)

A seulement 3h30 en voiture depuis Toulouse, il existe au cœur de la Costa Brava, une petite zone préservée des affres du tourisme de masse.

La Costa Brava est souvent malheureusement dépeinte comme étant une partie de l’Espagne où règnent constructions moches sur grandes plages bondées. Pourtant, chez TDM, nous vous avons déjà montré que ce n’était pas forcément le cas partout et que cette région d’Espagne recèle de pépites !

Cependant, avec la crise du coronavirus, ne souhaitant pas trop m’éloigner de mon lieu de vie – la ville rose – j’ai étudiée la carte de la côte espagnole et opté pour la découverte de la région de San Feliu de Guixols.

Situé entre Bégur et Lloret de Mar, San Feliu est de ces petites villes agréables et authentiques qui font la différence d’avec les stations balnéaires construites à destination des touristes.

Commune de la région de Baix Emporda dans la province de Gérone en Catalogne, San Feliu se trouve au centre de la Costa Brava, à environ 100 km au nord de Barcelone. Ancien port de pêche, la ville conserve un important patrimoine architectural.

Informations Covid-19 : Si vous décidez malgré tout de partir cet été en Espagne (et si d’ici là la frontière ne ferme pas) quelques infos à connaitre : le masque est obligatoire partout, dans la rue, dans les restaurants et sur les plages quand vous vous déplacez. Les plages sont limitées à un certain nombre de personnes, la police fait des rondes et n’hésite pas à évacuer si besoin. Généralement, la plage n’est tout simplement plus accessible et on vous propose de patienter ou de faire demi-tour.

A savoir : Barcelone et Figueras sont confinées depuis le 19 Juillet, donc non accessibles aux touristes.

Que voir / que faire à San Feliu de Guixols ?

  • El Monastir, le monastère bénédictin dont la partie la plus ancienne, la Porta ferrada, remonte au Xème siècle. La construction de ce bâtiment a connu différentes phases jusqu’au XVIII ème siècle, ce qui en fait un édifice particulièrement intéressant à visiter. Il abrite aujourd’hui le musée d’art et d’histoire de la ville.

  • Le Passeig del Mar et ses maisons seigneuriales qui appartenaient aux Indianos (colons qui partaient faire fortune en Amérique), ainsi que le Casino dels nois, bâtiment construit en 1889, dans un style art nouveau aux réminiscences arabes.
  • L’ermitage de Sant Elm : c’est depuis ce belvédère que la Costa Brava a été baptisée ! Avec une vue splendide qui va de Palamos à Tossa del Mar. Pendant longtemps, le lieu fut une forteresse, depuis 1923, l’ermitage a été reconstruit dans le cadre du projet de ville-jardin de la montagne de Sant Elm (jardins, villas modernistes etc)

  • Les maisons art déco de la plage Sant Pol
  • Le marché bien sûr, qui a lieu tous les dimanches sur la place du marché

 

Plages et chemins côtiers :

Les plages de cette partie de la Costa Brava sont particulièrement belles. Petites criques cachées que l’on découvre le long des chemins côtiers ou plages plus grandes au charme désuet des stations balnéaires du début du XX ème siècle.

La Méditerranée comme on l’aime : eaux azures et transparentes, la garrigue qui recouvre les massifs tombant à pic dans l’eau, le chant des cigales et la caresse du soleil à l’ombre des pins.

  • Le chemin côtier de S’agaro : un véritable voyage dans le temps vous attend le long de cette promenade. Démarrez de la plage de Sant Pol avec ses cabines de plage colorées jusqu’à la très belle plage de Sa Conca. Long de 2 km seulement, c’est un véritable plaisir d’admirer les belles maisons qui dominent la mer. On est transporté au début du siècle dernier, avec robes longues et ombrelles …

  • La route de San Feliu à Tossa del Mar : les amoureux de motos ou de vélo en montagne se régaleront : c’est une superbe route toute en lacets qui longe les falaises. La vue est à couper le souffle ! Entre les deux, découvrez la plage Cala Canyet qui se situe dans une résidence privée mais accessible. Plage familiale et agréable, superbe balade à pied le long des falaises, avec en prime un restaurant à tomber

  • De la plage de Castell à la plage Cala Estreta : En s’éloignant au nord de San Feliu de Guixols d’une vingtaine de kilomètres vers Palamos, découvrez la superbe Cala Estreta. Garez vous au parking de la plage de Castell (belle grande plage animée) et marchez jusqu’à Cala Estreta. Deux options possibles : soit le long de la côte, paysage sublime avec vue sur les petites criques et les eaux turquoises (environ 1h), ou par la forêt, moins beau mais à l’ombre et seulement 30 minutes à pied. La Cala Estreta est en fait une succession de 4 ou 5 criques.

A savoir : Comme tous les lieux plus difficiles d’accès, et parce que c’est plus courant en Espagne, la plage est naturiste. Mais pas de panique, il y a bien plus de baigneurs en maillot de bain !

  • En remontant encore la côte, en direction du très joli village de Bégur (dont on vous conseille fortement la visite chez TDM !), découvrez le chemin de ronde qui mène de la plage Fonda à la très connue plage d’Aiguablava. Sur le chemin, prenez le temps de découvrir la superbe Cala de Fornells, qui malgré son sable noir est un vrai bijou !

Il y a bien sûr bien d’autres plages et criques à découvrir car cette petite liste n’est pas exhaustive :)

N’hésitez pas à aller également découvrir le village de pêcheurs de Sa Tuna, toujours près de Bégur, le chemin de ronde entre la plage de San Feliu et celle de Sant Pol, où plusieurs très belles criques se succèdent, Cala del Pi près de l’immense plage d’Aro, etc … Une semaine ne suffit pas à tout découvrir, mais donne une bonne idée de la beauté de cette partie de la Costa Brava !

 

En bref :

Alors, même si ce n’est pas pour cette année à cause de ce satané Covid, n’hésitez pas à partir à la découverte de San Feliu de Guixols et de ses environs dès que l’on pourra à nouveau voyager sans craintes ni contraintes !

 

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Chloé Decruy, 35 ans

Dilettante, rêveuse et grande amoureuse. Lorsque je découvre le bonheur d'aller voir ailleurs cela devient alors une composante essentielle d'un équilibre de vie épanouie. Après un premier voyage d'un an et demi en Amérique du Sud en mode "exploratrice" qui marque définitivement ma vision du monde, je tente un retour à la normale dans un univers qui me semble désormais étriqué. Mais le voyage me rattrape et pour le réinvestir, je me reforme en tant qu'agent de voyage. Pas de boulot et le deuil de mon père à faire (lui qui faisait voyager mon imaginaire), m'amène à tout envoyer balader pour un "voyage thérapie" de 7 mois en Asie. Le continent du zen me séduit et me reconstruit. De retour dans une France qui a beaucoup à faire depuis quelques temps, je me suis lancé un nouveau voyage : celui d'être parent et de faire découvrir à mon bout d'chou une Terre qui a encore plein d'histoires à raconter !
Chloé Decruy, 21 voyages et 20 pays au compteur, a signé 18 articles sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages