USA : le Pacific Crest Trail, ou 4250km à pied à travers les Parcs Nationaux !

Par BorisTeam TDMLe 02 05 2014

Le Pacific Crest Trail, ou plus souvent appelé le PCT n’est rien d’autre que le plus long sentier de randonnée balisé au monde ! Oui oui rien que ça !

En effet, il traverse le territoire des USA dans le sens nord/sud sur plus de 4250 km à parcourir à pied, ou à cheval…

Situé dans la partie ouest du pays, il prend départ à la frontière mexicaine, proche d’un village appelé El campo et remonte bien plus au nord en suivant la chaine de montagne des Rocheuses pour rejoindre la frontière canadienne à Manning pass.

Vous amenant donc à traverser les trois états de l’ouest américain, à savoir la Californie, l’Oregon et le Washington.

Ce sentier fut le premier tracé de la longue série des Scenic Trail… que tout adepte des USA a dû croiser au moins une fois lors de ses périples au pays de l’oncle Sam.
Il est aussi souvent associé à son petit frère de l’Est, le Apalachian Trail (AT).

Les chiffres semblent être en constante augmentation, mais environ 500 à 800 randonneurs venus du monde entier se lancent chaque année sur le PCT.

Malheureusement seulement la moitié le termineront… la principale difficulté étant qu’il faut en moyenne 4 à 5 mois pour réaliser ce trail en entier…

Du temps et une motivation de fer sur le long terme sont donc indispensables !

Le tracé du PCT :

Les Scenic Trail, qu’on trouve un peu partout aux USA, comme leur nom l’indique, sont pensés et tracés pour permettre aux voyageurs d’accéder à des points de vues ou à des sites à couper le souffle !

Et bien sûr le Pacific Crest Trail ne déroge pas à la règle !

PCTmap

Sur plus de 4000km vous serez amenés à rencontrer un certain nombre de spots plus magnifiques les uns que les autres… Vous traverserez des parcs nationaux mondialement connus tels que Yosemite, Sequoia national park, Crater Lake ou encore le Mont Rainier, et j’en passe…

Mais aussi des parcs moins connus du grand public mais tout autant éblouissants, comme le mont San Jacinto ou le John Muir Trail vous donnant accès au Mont Whitney (4420m)…

Cependant ne vous y trompez pas, il y aura aussi à affronter des territoires plus hostiles tel le désert des Mojaves.

15

La majorité des randonneurs ou “thru hicker” (le marcheur qui traverse) parcourent le PCT dans le sens sud/nord. Il est en effet plus facile de suivre ce cap car la saison y est plus favorable.

En commençant fin avril, ce qu’il est d’ordinaire conseillé, vous passerez le sud de la Californie avec un climat encore doux, et attaquerez les régions montagneuses juste après la fonte des neiges pour enfin atteindre le Canada en septembre avant la chute des températures…

Qui peut marcher sur le PCT ?

C’est un sentier ouvert à tous !  Il n’y a pas à ce jour de places limitées,  et le permis s’obtient d’ailleurs très facilement sur simple demande (il vous faudra néanmoins un visa spécial délivré par le gouvernement US  afin de pouvoir passez suffisamment de temps sur le sol américain pour pouvoir le faire en entier).

Toutes sortes de personnes d’origines très diverses semblent se lancer dans ce défi :  jeunes sportifs,  nouveaux retraités,  couples en lune de miel…

Et chacun y trouve son compte… que vous souhaitiez exploser les records en achevant le sentier en moins de 100 jours ou prendre le temps de profiter en plus de 180.

Rainierreflect1

Mais il faut être sur d’une chose : aimer la vie en pleine nature !

En effet, passer la majorité de vos nuits sous votre tente ne doit pas vous effrayer… Ni même devoir faire face à des préoccupations basiques et primaires telles que “où vais-je trouver de l’eau ?” ou “super encore des noodles et des fruits sec au diner”…

Ceux qui peuvent le faire sont tout simplement ceux qui en ont le plus envie !

Une bonne préparation, clé de la réussite :

Il n’y a pas de mystère, on ne se lance pas dans une telle aventure sans un minimum de préparation !

Le premier point important étant bien sûr le choix de l’équipement : en s’apprêtant à parcourir environ 30km à pied par jour il est impératif de ne porter sur soi que le strict nécessaire.
Et le peu de matériel que vous pourrez emporter se doit d’être en plus lui même très léger et technique.

En général votre sac contiendra : tente, sac et matelas de couchagematériel de cuisine, poches à eau, sous vêtements de rechange, vêtements de pluie, de la nourriture… et c’est à peu près tout !

Pas de superflu donc !

trekking-india

Il vous faudra également planifier un minimum vos journées de marche, de manière à savoir approximativement ou vous serez tel ou tel jour… Car le second point important concerne la nourriture !

En effet pour mettre toutes les chances de leur côté, nombre de hicker se préparent à l’avance des colis remplis de nourriture, qu’ils s’envoient tout au long du chemin, s’assurant ainsi un approvisionnement de qualité et sans perte de temps.

Et dernier point à ne pas négliger : il faut être un peu entraîné physiquement et prévoir de bonnes chaussures de rando !

Car des kilomètres, vous allez en faire !

Trail sign, Pacific Crest Trail

 

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Boris, 32 ans

Passionné d’activités Outdoor, randonnée, VTT, canoé. Nul doute que je suis un homme des grands espaces et plutôt du genre à sortir des sentiers battus. La préservation de l'environnement et de la nature est pour moi une priorité, même quand on voyage il faut y penser.
Boris, 14 voyages et 12 pays au compteur, a signé 3 articles et 2 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages