Itinéraire de Lyon à Split, en train, à travers les Alpes !

Par TomTeam TDMLe 19 09 2022

Avec du temps et un peu plus d’argent à consacrer dans les transports, le voyage en train est un bon moyen de joindre l’utile à l’agréable et de découvrir les joies du Slow Travel…

Et chez TDM, on a eu envie de vous concocter une idée d’itinéraire ferroviaire en Europe, de Lyon (France) à Split (Croatie) en passant par les paysages magnifiques des Alpes !

Au programme de ce voyage en train : dépaysement garanti, alliant montagne, mer, et visites citadines… que demander de mieux :)

Première étape : Lyon – Genève

Capitale des gaules et de la gastronomie, on ne présente plus la ville de Lyon, pour laquelle nous déjà avions rédigé un article.

Le départ de cet itinéraire en train commence de la gare Part-Dieu à Lyon en direction de la gare de Genève Cornavin (Suisse), en TER via SNCF, pour un trajet d’environ 1h45 et un prix d’environ 30€ (prix fixe, plein tarif).

Le train traverse d’abord la plaine de l’Ain et le sud du Bugey, sauvage et escarpé. Il longe ensuite la partie nord du lac du Bourget pour arriver à Genève par Bellegarde. 

A Genève, faites un saut dans les eaux propres du lac Léman, promenez-vous dans la vieille ville, avec ses rues pavées et sa cathédrale Saint Pierre (haut lieu de la Réforme). Pour les amoureux d’horlogerie, laissez-vous tenter par le musée Patek Philippe. 

Deuxième étape : Genève – Zurich

Départ de la gare de Genève Cornavin en direction de la gare de Zurich HB via SBB CFF FFS (les différents noms des chemins de fer fédéraux suisses), pour un peu moins de 3h de trajet.

A savoir : Pour réserver vos billets, RDV sur chemins de fer suisses. Le prix fluctue ; en last minute, il avoisinera les 80 CHF… Faites donc bien attention à vous y prendre à l’avance !

Le train longe une grande partie du lac de Genève, dans un relief plutôt plat, qui s’escarpe en arrivant à Zurich. 

Attention : La gare de Zurich est un vrai labyrinthe : attention à définir un point de rencontre précis si vous devez y rejoindre quelqu’un ! 

Zurich est une ville des plus agréables. Faites un tour dans la vieille ville, au lac de Zurich ou encore à Zurich West : ancien quartier industriel avec bars branchés et restaurants de bonnes factures.

Petit conseil spécial TDM : en été, laissez-vous porter dans une bouée gonflable par le courant de la rivière Limmat jusqu’à un coin baignade ! Un super moment en perspective :)

Troisième étape : Zurich – Zagreb

Cette étape est la plus longue de l’itinéraire et elle dure, selon les options, entre 10 et 12h ! Il est donc possible de faire cette étape en train de nuit ou sur la journée. Le prix varie entre 150 et 250 €.

A savoir : Le trajet peut être direct ou intégrer une ou plusieurs « escales », parmi les plus courantes : Sargans (Suisse), ou les villes de Schwarzach St Veit, Salzbourg, Innsbruck, Villach (Autriche). Il est possible de réserver vos billets de train via SBB (uniquement par téléphone : communication payante, ou en agence). 

Le train traverse la Suisse, l’Autriche, la Slovénie puis la Croatie, avec un court passage par le Liechtenstein. Même si le trajet semble long, les paysages sont tout simplement magnifiques !

Le train se perd entre lacs et montagnes pendant la quasi intégralité du trajet; et on a constamment le regard par la fenêtre. En première classe, les wagons sont mêmes panoramiques. Pour parfaire l’expérience, laissez-vous également tenter par un service à table au wagon restaurant. 

Attention : Selon votre réservation, les places assises peuvent ne pas être garanties ! Après l’Autriche, les passagers se font plus nombreux en pleine saison, pensez donc à bien vous renseigner au guichet. 

Ceci étant dit, les 10 à 12h de trajet passent comme une lettre à la poste, tellement ce coin d’Europe est magnifique ! 

Le train arrive enfin à la gare centrale de Zagreb (Croatie) : Zagreb Glavni Kol

Même si on fait vite le tour de Zagreb, la ville y est agréable : on y mange bien (testez le restaurant SOPAL, rue Nikole Tesle : adresse originale pour découvrir la gastronomie et les vins locaux), on y boit avec modération dans des cadres très agréables (testez le bacchus jazz bar) et il y a aussi de bonnes adresses pour faire la fête dans le centre ville. Parmi les incontournables, on notera : le jardin des fleurs, la cathédrale de Zagreb, le parc central King Tomislav, et plus globalement l’architecture locale (église Saint Marc, tour Lotrščak…)

Petit conseil spécial TDM : De manière générale, consacrez-vous plutôt à la partie nord de la ville (au nord de la gare).

Dernière étape : Zagreb – Split 

Plus qu’une dernière étape avant la destination finale, et quelle étape croyez moi !

A savoir : Le trajet compte un peu plus de 400 km et s’effectue en 6h, en train. Il est possible de prendre un billet sur le site des chemins de fer Croate ou directement à la gare de Zagreb. Le prix varie mais sera globalement très bon marché : comptez une centaine de Kunas, soit autour de 15€. 

Et on comprend vite pourquoi : c’est un train de proximité ; il est plutôt lent, s’arrête fréquemment dans de petites bourgades, et ralentit à chaque passage à niveau. A la fin, il peut cumuler 1, 2, voire 3h de retard sur l’ensemble du trajet, selon les déconvenues (pannes, ralentissements inopinés etc). Il traverse avant tout le sud de Zagreb, plutôt urbanisé, puis un relief escarpé de moyenne montagne, avec forêts, fermes à vaches ou encore petits villages : c’est typique et très joli, et puis… on a le temps de regarder par la fenêtre, alors autant en profiter !

A Split, le train s’arrête à deux gares différentes : privilégiez le terminus pour la proximité avec le centre ville et l’accès aux ferries vers les îles croates. 

Split est une ville touristique par excellence : beaucoup d’étrangers et de français, une vie nocturne au rabais, des prix élevés, des bouibouis à touristes en tous genre… mais le centre ville est mignon et authentique, avec ses ruelles pavées et son architecture… Mieux vaut n’y faire qu’une étape et s’évader dans les terres ou prendre un ferry pour n’importe quelle île dépaysante !

En Bref :

Bien que plus lent, le voyage en train est la garantie d’un dépaysement certain : enfin on prend le temps d’observer les paysages variés et changeant par la fenêtre, en faisant escale dans des villes qui n’auraient pas nécessité un long weekend mais qui valent tout de même le détour sur un jour…

Une alternative plus écologique à l’avion, en mode Slow Travel, qui intègre le transport comme partie intégrante de votre voyage.

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Tom, 33 ans

J'ai eu l'opportunité, pendant mes études, de vivre à l'étranger et par la suite, de voyager plus occasionnellement dans des pays aux cultures vraiment différentes.
Tom, 23 voyages et 16 pays au compteur, a signé 23 articles et 1 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages