Australie : L'inoubliable Great Ocean Road !

Par Mathieu FLORENTINTeam TDMLe 13 07 2014

La Great Ocean Road… Un nom bien connu des backpackers et autres voyageurs qui sillonnent l’Australie à la recherche de nouveautés, d’étendues désertes et de routes infinies…

Outre le magnifique et célèbre Ayer’s Rock (ou Uluru, en aborigène), un autre paysage australien revient souvent dans les magazines et autres guides de voyage : une plage déserte surplombée par une falaise, avec d’immenses rochers pointant vers l’immensité du ciel.

Cette plage fait partie de la fameuse Great Ocean Road… mais elle n’est pas la seule merveille que ce road trip réserve aux voyageurs !

Mais alors la Great Ocean Road, qu’est-ce que c’est ?

C’est tout simplement l’une des routes à ne pas louper lors d’un séjour en Australie !

C’est l’assurance d’en prendre plein les yeux… de passer de la forêt tropicale à la mer, de surfer, de se balader sur des plages sublimes et de se perdre dans les boutiques de la jolie ville de Torquay…

Cette route se trouve au sud de l’Australie, entre Melbourne et Adélaide. Plus précisément entre Torquay et Warrnambool…
Elle fait 243 Km de long, et même si cette distance est a priori peu importante, il serait bien dommage d’envisager de la faire d’une traite dans la journée… à moins d’avoir une bonne raison ou de ne pas avoir le choix, ce serait une hérésie tant cette route est mythique !

great-ocean-road-v3

La plupart des voyageurs partent de Melbourne plutôt que d’Adélaïde, et si vous n’êtes pas pressés, comptez quatre à cinq jours de route… Et un conseil, prenez le temps de vous arrêter et d’admirer les sublimes paysages que cette route a à vous offrir…

Première étape : Torquay

Torquay… Tout simplement LA ville du surf en Australie ! C’est bien simple, il n’y a que des boutiques de surf, de skate, de surfwear et de skatewear. Impressionnant, mais logique, venant d’une ville qui a créé les marques Quicksilver et Rip Curl.

Torquay est peuplée d’une dizaine de milliers d’habitant, et c’est ici que se réunissent les meilleurs surfers du monde lors du Rip Curl Pro, qui a lieu autour de Pâques.

surf1

Pour les moins aventureux ou ceux qui ne surfent pas, il est toujours possible de visiter le Surfworld Museum, musée dédié à la culture du surf… évidemment !

Se baigner et prendre masques/tubas est aussi tout à fait possible et vous pourrez également profiter des plages désertes (l’hiver) pour de longues promenades romantiques.

La plage où tout se passe (ou presque) à Torquay, c’est Bell’s Beach ! Plage mythique s’il en est, puisque c’est bien là que Bodhi Salver va se perdre dans les vagues à la fin de Point Break (pour les amateurs du film, sachez qu’en vérité, pour des questions pratiques, le film n’a pas été tourné là).

C’est aussi sur cette plage qu’a lieu le festival Rip Curl Pro…

Bells-BeachTorquay

Vous l’aurez compris, la Great Ocean Road commence (ou finit selon votre point de départ) sous le signe du surf.

Deuxième étape : Lorne

Lorne, c’est une petite ville qu’il serait dommage de rater… Et ce pour au moins deux raisons : le Great Otway National Park et le Teddy’s Lookout !

On ne saurait que trop vous conseiller de garer votre van/voiture sur l’aire gratuite du parc national et de partir faire une randonnée dans ce sublime parc… vous perdre dans la forêt tropicale montagneuse et admirer les magnifiques chutes d’eau (Erskine Falls), un souvenir inoubliable !

DSC_0889

Ensuite, reprenez votre voiture et allez voir la vue qu’offre le Teddy’s Lookout !

20140106-181502

Troisième étape : Kennett River

Une étape plus petite certes, mais quand même, vous n’allez pas passer à côté de l’occasion voir des koalas, non??!…

Il y en a beaucoup à Kennett River, ils vivent en liberté et sont plutôt gentils (même si on vous déconseille malgré tout d’essayer de leur faire un gros câlin, ils ont des griffes… et se réveillent parfois brusquement !).

Koalas

Pour les repérer, le mieux est encore d’aller se promener le long de la Grey River…

Quatrième étape : Apollo Bay

Apollo Bay, c’est la dernière étape du roadtrip avant cette célèbre “formation rocheuse” et sa plage…

Avant d’arriver à Apollo Bay, il serait dommage, ceci dit, de ne pas faire un crochet pour se promener entre les arbres vieux d’au moins 300 ans de la Maits Rest Forest !

maits_rest_gor_u_1224302_503x283

Sur la route vers Port Campbell, pensez aussi à vous arrêter au vieux phare de Cape Otway (Cape Otway Lighthouse) pour y admirer la vue.

Cape-Otway-Lightstation-in-the-Fall

Cinquième étape : les Douze Apôtre, Loch Ard Gorge, London Bridge, et the Arch.

Continuez votre route jusqu’à Port Cambell, et préparez votre appareil photo !
De Port Campbell à Warnambool, vous allez passer par les paysages les plus emblématiques du coin, dont la beauté se passe de commentaire…

Dans l’ordre d’apparition vous pourrez admirer :

Les Douze Apôtres (Twelve Apostles) : une formation de calcaire, baptisée “Douze Apôtres” pour attirer les touristes. Pas la peine d’en chercher douze, il n’y en a que neuf !

16463980

Loch Ard Gorge : une baie qui fut jadis le théâtre d’un naufrage. Le bâteau Loch Ard, qui reliait l’Angleterre à Melbourne s’y est échoué, faisant 52 noyés et deux jeunes survivants, le 1er juin 1878. On peut descendre se perdre dans ce paysage, qui fut aussi le décor du film “Coeur de Pirate”, de Ken Annakin.

archgorge2

London Bridge : une autre formation calcaire, appelée ainsi car elle ressemblait autrefois à son homologue britannique… Jusqu’à ce que l’une des “passerelles” s’effondre en 1950, emprisonnant deux touristes, secourus ensuite sains et saufs par hélicoptère.

2048

The Arch : une autre formation calcaire, un peu après le London Bridge, histoire de mettre un point final à cette débauche de magnificences naturelles.

The_Arch_m

Dernier arrêt : Warrnambool

Ça y est ! Vous venez de finir l’une des routes les plus impressionnantes d’Australie, et vous arrivez enfin à Warrnambool et au retour à la civilisation…

Profitez-en pour vous relaxer, vous octroyer tous les plaisirs d’une vie citadine, et pourquoi pas aller visiter Tower Hill??!
C’est un volcan endormi qui se trouve à 14 Km de la ville, et qui depuis a été transformé en une réserve sauvage et protégée pour la faune et la flore… vous pourrez donc y observer les animaux emblématiques de l’Australie : koalas, émeus, et kangourous !

telecharger-kangourou-original-576

 

La Great Ocean Road est donc une des routes à ne pas manquer si vous allez en Australie !
En effet, elle convient à tous les budgets et à toutes les envies : surf, nature, randonnée, plages…

Évidemment tout ceci n’est qu’un aperçu de ce que cette route célèbre à a offrir… et outre ces spots emblématiques, libre à vous d’aller creuser et fouiller un peu plus pour réaliser LE road trip de vos rêves !
Sachez le, il est par exemple possible de vous balader sur les différentes plages et de voir les magnifiques formations rocheuses depuis la plage…

Pour plus d’informations sur les différentes activités, et préparez au mieux votre roadtrip, un conseil : allez voir sur le site ci dessous, il est très bien fait !

http://www.visitgreatoceanroad.org.au/

2048

02. Bannieres - VP 25 - 468 x 60

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Mathieu FLORENTIN, 30 ans

Après un semestre d'études au Canada, et une phase de "point mort", je suis parti comme beaucoup en Australie pour prendre le temps de me poser et voyager. Je suis revenu en France 11 mois plus tard, non sans avoir fait un crochet en Asie (Thaïlande et Laos). La tête pleine de souvenirs, j'ai décidé d'être prof de français à l'étranger, histoire d'avoir possibilité de voyager en travaillant, ou de travailler en voyageant (on se comprend).Guitariste, grand lecteur, j'aime le yoga, transpirer (comprendre comme on veut) et découvrir ce qui - si possible - n'est pas encore trop connu de tout le monde. C'est pourquoi après le Québec et l'Australie, j'ai eu envie de découvrir un pays moins touristique : la Lituanie.Parti pour un tour d'Amérique Latine pendant un an... Des articles à venir !Nouveau projet : retourner à Burning Man avant la France et de retour utiliser mes expériences pour travailler dans les écoles alternatives, celles qui correspondent à mon mode de vie et mes idées décalées et créatives.
Mathieu FLORENTIN, 17 voyages et 16 pays au compteur, a signé 11 articles sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages