Philippines : A la découverte des fameuses rizières de Banaue !

Par TomTeam TDMLe 03 08 2014

Si l’archipel des Philippines attire de nombreux visiteurs chaque année, le pays n’est pas (encore) pris d’assaut par le tourisme de masse… contrairement à quelques-uns de ses voisins asiatiques, comme la Thaïlande ou encore l’Indonésie !

Pourtant, le pays regorge de pépites : plages de rêve, sable immaculé, îles encore désertes et sauvages… mais aussi des paysages plus verdoyants et enchanteurs parmi lesquels les fameuses rizières en terrasses de Banaue !

Trésor caché ne serait certainement pas une formule prétentieuse pour qualifier ces rizières datant de plus de 2000 ans, et classées au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995 !

Situées dans la province d’Ifugao, au centre de Luçon, l’île principale de l’archipel philippin, les longues heures du trajet nocturne en bus qui précèdent l’arrivée au site font partie du prix à payer pour les atteindre…

Bus sur-climatisés, souvent remplis à ras-bord, dans lequel –même sous les tropiques- une petite laine n’est pas de trop, avec possibilité de tomber sur quelques blattes en guise de passagers clandestins, voilà ce qui vous attend pour rejoindre Banaue !

Ville principale et premier point de chute : Banaue

L’arrivée sur le site se fait dans la municipalité de Banaue, 10-15,000 âmes vivent dans ce décor de rêve à l’année…

Au petit matin, il se peut qu’une légère brume recouvre ce décor escarpé, masquant donc les rizières qui entourent la ville… profitez en pour faire le plein d’énergie après une nuit de trajet tourmentée, laisser le jour se lever et contempler peu à peu les premières cultures en terrasses…

n27_00242954

Vous trouverez un peu partout à Banaue des guides locaux qui offrent leurs services pour vous permettre de profiter pleinement des différents sites… Mais faites attention cela dit : de nombreux Philippins s’improvisent guides et proposent de vous accompagner dès qu’ils le peuvent.

Il est préférable de s’orienter vers des guides assermentés, facilement identifiables grâce à leur carte officielle, qui connaissent mieux les lieux et auront plus d’informations à transmettre et à partager.

Le site de carte postale, à découvrir absolument : Batad

Difficilement accessible depuis Banaue (une heure de trajet en Jeepney sur routes sinueuses + 30-45 minutes de marche), le village de Batad est sans aucun doute la curiosité à ne pas manquer lors d’un séjour dans la région !

Après le trajet et 50 Peso philippin de taxe environnementale, vous arrivez à un belvédère dominant la vallée et ses impressionnantes rizières en terrasses !

Batad_rice_terraces_in_Ifugao

A ce moment-là, le parcours du combattant effectué jusqu’alors s’efface et l’on reste ébahi par le spectacle que la nature propose…

Sculptées sur un large pan de la montagne, ces rizières forment une sorte d’immense amphithéâtre de cultures avec au milieu, le village de Batad, situé comme tel de façon à repérer quiconque s’introduit sur le site…

5

Avec votre guide, vous aurez l’occasion de parcourir ces rizières de droite à gauche et de bas en haut, ainsi que de faire un stop à la cascade pour vous rafraîchir… et croyez moi cette halte ne sera que trop salvatrice !

Mais sachez le avant de partir à la découverte de ce lieu, il vous faudra préparer vos jambes et  faire attention au vertige car les escaliers sont le seul moyen de progresser dans ces terrasses !

Et si vous avez la chance d’avoir un guide dont la famille vit ici, c’est encore mieux !

Vous aurez alors sans doute droit à une immersion complète dans la “journée type” d’un paysan local (culture du riz, moisson, battage, rites, et bien sûr, dégustation de l’alcool de riz)… le Top :)

Dans tous les cas, votre séjour sera marqué sous le signe de la marche… Certains sites n’étant accessibles qu’à pied, il vous faudra marcher de village en village, emprunter des sentiers sinueux à flanc de montagne mais également à même les rizières, au sein d’un environnement jonglant entre nature et culture, et constamment dépaysant !

 

Petit conseil :

A Banaue, mais également de façon générale dans ce pays, il ne faut pas s’attendre à un grand confort, ni à une grande organisation !

Mais c’est aussi ce qui fait la richesse d’une telle expédition… Routes cabossées, auberges basiques, vie rudimentaire des locaux… la dimension pittoresque est omniprésente, et le pays n’est pas envahi par les hordes de touristes et les promoteurs immobiliers (comme malheureusement dans de nombreux pays d’Asie du Sud-Est).

Un manque qui permet une immersion totalement dépaysante, et qui fait sans nul doute la richesse d’un pays comme les Philippines !

Alors un conseil foncez-y tant qu’il en est encore temps !

5

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Tom, 29 ans

Ayant étudié en école de commerce, j'ai eu l'opportunité ces dernières années de vivre à l'étranger et plus récemment, de voyager plus occasionnellement. J'ai pris goût à ces aspects découverte, aventure, inconnu, adaptation, etc. qui donnent pour moi une vraie valeur ajoutée au voyage, et permettent une immersion totale dans les cultures qu'on découvre !
Tom, 16 voyages et 13 pays au compteur, a signé 19 articles et 1 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages