Balade à Wai-O-Tapu, le Yellowstone de Nouvelle Zélande !

Par Romain BuissonTeam TDMLe 21 03 2015

Le Wai-O-Tapu ? Késako? Jamais entendu parler ? C’est fort possible, tant cet endroit se trouve dans un pays loin de chez nous, tout là bas sur une ile magnifique du Pacifique : la Nouvelle Zélande !

Ses bassins minéraux, ses sources chaudes et leurs couleurs chatoyantes sont de renommée mondiale. Beaucoup de visiteurs comparent d’ailleurs ce site au parc national de Yellowstone aux Etats Unis… Certes plus petit, mais la ressemblance y est frappante : même Caldera surdimensionnée, mêmes couleurs éclatantes… il ne manquerait plus que les grizzlis pour se croire au Wyoming, pourtant nous sommes bien en Nouvelle-Zélande !

Cette réserve naturelle exceptionnelle vaste de 18 hectares et qui signifie “Eaux sacrées” en langue maori, se situe sur l’île du nord, à environ 30 km au sud-est de la ville de Rotorua et 60 km au nord-est du lac Taupo.

ob_ecbe8b_north-island

Lorsque vous arrivez sur le site de Wai-O-Tapu, plusieurs options s’offrent à vous : soit commencer par visiter la réserve elle-même, soit patienter pour voir le célèbre Geyser “Lady Knox” sur un site adjacent, et dont l’éruption est provoquée chaque matin à 10h15.

Conseil : Si vous avez le temps, commencez par visiter le parc dès l’ouverture, car jusqu’à 10h30 vous serez quasiment tout seul dans le parc ! Le lendemain allez voir le geyser et continuez votre route.

ph-100-0495-x

Le parc se décompose en plusieurs parties. Il vous suffit de suivre le parcours indiqué (plutôt bien conçu d’ailleurs), qui vous mènera graduellement vers ce que Wai-O-Tapu a à offrir de plus spectaculaire : ses bassins de souffre et leurs couleurs extraordinaires !

558870_10200813156149318_1031544349_n

Dès les premières minutes dans le parc, un de vos sens est particulièrement mis à l’épreuve : l’odorat ! En effet, comme dans tout parc géothermique au monde, le souffre se mélange à l’air ambiant et crée des effluves assez fortes pour les nez sensibles… Mais croyez moi, on surmonte généralement assez vite cette sensation, tout occupé que l’on est à admirer les différents bassins…

Le parcours commence par la bien nommée “palette des artistes” : des bassins aux couleurs variées tous plus extraordinaires les uns que les autres… Tout au long du sentier balisé, des panneaux très bien faits vous expliquent la formation des bassins, leur contenu chimique etc, vous aidant ainsi à mieux comprendre ces phénomènes naturels exceptionnels.

artists-palette-wai-o-tapu-geothermal-place-new-zealand-oc5490x2779

Le clou de la balade est bien sûr l’époustouflante et célèbre “Champagne pool” : un grand bassin naturel d’eau chaude aux bordures oranges ! Le nom original provient des abondantes émanations de dioxyde de carbone (CO2) qui rappellent les bulles dans un verre de Champagne. Cette source chaude s’est formée il y a 900 ans à la suite d’une éruption hydrothermale, ce qui correspond à l’échelle géologique à une source relativement jeune…

Son cratère fait environ 65 mètres de diamètre et atteint une profondeur de l’ordre de 62 mètres avec une température moyenne de plus de 90 degrés Celsius… En deux mots : évitez la baignade !

524132_10200813157389349_1226299063_n

8600_10200813159989414_1341537770_n

La balade s’achève sur un dernier bassin enfermé dans un cirque, dont la couleur vert fuchsia ne vous laissera pas indifférent.

Un conseil : accordez-vous au moins une demi-journée (voire plus) pour visiter le parc, tant il y a à voir et à photographier !

En sortant du parc de Wai-O-Tapu, un panneau indique des “Mud Pool” en bord de route. Arrêtez-vous assister à ces étranges piscines de boue animées par une intense activité souterraine. Cette lourde “pâte” est projetée dans les airs au son d’un gargouillement mystérieux sous vos pieds.

305244_10200813175149793_2008911703_n

599804_10200813176389824_1220777592_n

Quant à la ville de Rotorua toute proche, elle ne manque pas d’intérêt non plus car elle est située sur la Caldera d’un volcan ! Ce qui explique son environnement et activité volcanique exceptionnels, et il n’est d’ailleurs pas rare de voir des fumerolles s’échapper des bouches d’égouts !

Dans le centre-ville, notamment, se trouve un jardin public ou vous pourrez voir ces émanations de fumées sortir tout droit de terre. L’endroit est bien sur protégé pour éviter que des visiteurs ne tombent dans ces trous d’eaux bouillonnantes… L’odeur de soufre y est là aussi très présente, mais comme dans le parc de Wai-O-Tapu le nez s’habitue vite à ses odeurs assez inhabituelles.

On conseille aux visiteurs de passer au moins trois jours sur Rotorua tant il y a à faire : les multiples parcs géothermiques, tel que la vallée de Waimangu et son lac d’eau douce le plus chaud de la planète (plus de 65 degrés), ses cascades de soufre et leurs couleurs tellement folles !

A côté de Rotorua se trouve également le célébre lac Taupo, plus grand lac de Nouvelle Zélande ! Il est d’ailleurs très facile de faire des allers retours entre ces 2 points dans la même journée et de passer un agréable moment dans cette jolie région de l’île Nord !

1932384_10202974222494626_2060188239_n

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Romain Buisson, 35 ans

Bonjour à tous, moi c'est Romain, 33 ans, citoyen du monde et voyageur depuis tout petit ! Plus particulièrement depuis 8 ans, date à laquelle je suis parti de France pour vivre en Australie pendant 2 ans, suivi de 7 mois en Asie,2 mois au moyen Orient,et 3 ans en Nouvelle Zélande. On est parti de Nouvelle Zélande depuis 2 ans maintenant,on vient de finir un tour des Amériques de 15 mois (USA/Mexique/am.centrale/am.du sud),et nous sommes actuellement a Barcelone depuis presque 8 mois,ou nous nous sommes installes pour y vivre. Passionné de photos, voyages, cultures, j'ai pas mal d'albums photos sympas sur mon compte facebook, ainsi q'un recapitulatif sur mon site internet:https://www.forthesakeoftravel.com/n’hésitez pas a y faire un tour :)
Romain Buisson, 43 voyages et 43 pays au compteur, a signé 8 articles sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages