Conseils : Tout savoir sur la conduite dans l'Ouest Américain !

Par BaptisteTeam TDMLe 10 12 2021

C’est décidé, prochaine destination : l’Ouest Américain !

Deux mots qui font rêver tous les voyageurs. Terre de découverte, le Far West n’est pas seulement le pays des cowboys et des indiens, il regorge de merveilles que seule la nature peut créer, de grands espaces et de routes mythiques !

Et quel meilleur moyen de découvrir l’Ouest Américain que de prendre la route et de partir en roadtrip ?

C’est précisément ce que nous avons fait courant Octobre/Novembre. Durant 3 semaines (et après 21 mois sans voyager à cause de ce bon vieux Covid), nous sommes retournés pour la 3ème fois dans l’un de nos endroits préférés au monde : l’Ouest Américain.

Mais avant de vous lancer dans un tel périple, chez TDM, on a décidé de vous donner quelques conseils pour réussir au mieux votre roadtrip sur les routes de l’Ouest Américain.

La location de voiture aux USA :

S’il y a bien un pays au monde où partir en roadtrip et en prendre plein la vue à chaque virage, ce sont les USA !

Et si vous nous lisez depuis longtemps, vous savez surement que ce sont nos voyages préférés chez TDM. Pour nous accompagner sur la route, nous sommes passés par le comparateur BSP Auto, qui permet de trouver en quelques clics la voiture qui vous convient et au meilleur tarif.

Il ne nous restait plus qu’à récupérer directement notre voiture à l’aéroport de Las Vegas, et let’s go !

A savoir :

  • Un permis de conduire français datant de plus d’un an suffit pour conduire aux USA.
  • Le/Les conducteurs doivent avoir 21 ans pour louer une voiture aux USA. Attention, sachez que si vous avez moins de 25 ans, des frais supplémentaires (et pas des moindres !) s’appliquent lors de la réservation de votre voiture de location.
  • Le permis de conduire international n’est pas obligatoire.

La conduite aux USA :

La qualité des routes est, globalement, au top (excepté dans quelques sections moins bien entretenues).

Vous n’aurez donc pas trop de sueurs froides liées à la présence de nids de poule ou autres problèmes d’entretien des routes. Ceci dit, il est sans doute préférable de louer une voiture assez haute, type SUV, car il arrivera certainement des moments où vous voudrez quitter la route principale pour aller voir jusqu’où mène ce sentier à vaches qui monte dans les collines… (Croyez moi, à chaque roadtrip aux USA, on finit toujours par vouloir sortir de la route principale pour aller explorer les alentours !)

De même, dans certains parcs (Monument Valley et Capitol Reef notamment), la route deviendra piste, avec parfois des ornières et là vous serez content d’avoir un peu de hauteur sous la voiture…

Dans l’ensemble, la conduite aux USA est très agréable, et pas trop compliquée. Les panneaux de signalisation sont simples à interpréter; la seule chose à laquelle il faut être attentif, ce sont les feux rouges :

  • En France, on s’arrête au pied du feu (il se situe AVANT l’intersection).
  • Aux USA, le feu se situe APRES l’intersection; il faut donc s’arrêter à l’intersection, en observant les alentours et le marquage au sol, et non chercher à aller jusqu’au feu.

Autre chose utile à savoir si vous vous lancez dans un roadtrip dans l’Ouest Américain : même si vous avez un forfait avec roaming inclus type Free (qui vous permet de capter la 4G lorsqu’elle est disponible, sans frais, dans le cadre de votre abonnement de base), la plupart du temps vous n’aurez tout simplement pas de signal, car vous vous trouverez dans des endroits trop isolés (et à des centaines de kilomètres de la prochaine ville/étape).

Et dans ce cas… l’application GPS du téléphone ne vous sera d’aucune utilité. Mieux vaut donc bien choisir son GPS smartphone : en l’occurrence, il s’agit d’en trouver un qui vous permette de télécharger les cartes US à l’avance, et ainsi de fonctionner même si vous n’avez pas de réseau. Personnellement, j’utilise l’application Android « Copilot », pour tous les moments où le réseau est inexistant. Et quand je suis dans les grandes villes, j’utilise Waze qui m’alerte et me reroute efficacement en cas d’embouteillages (hyper efficace à Los Angeles notamment !).

Autre chose à savoir : même au milieu du désert, les patrouilles ne sont pas rares, et il vaut mieux respecter les limitations de vitesse… je vous parle en connaissance de cause ! En Arizona, je me suis fait arrêter sur le bas côté pour avoir dépassé la limitation de vitesse, ce qui m’a couté 400$ à régler au tribunal du comté !

Rien à dire, si les limitations sont là, c’est bien pour notre sécurité et celle des autres donc… bien fait pour moi ;)

Un mot sur l’essence : en temps normal, l’essence aux USA est bon marché. Dans 99% des cas, votre voiture de location prendra du Regular (ne vous prenez cependant pas trop la tête avec ça, prenez l’essence la moins chère et ça ira). Mais parfois le passage à la pompe peut être déconcertant, il arrive que votre CB ne passe pas du tout, et quand elle passe, on vous demande un code postal US. Pas le choix, il faut alors aller prépayer à la caisse : ils feront une pré-autorisation du montant de votre choix (mettez 100$ par exemple), vous pourrez alors faire votre plein, et ils prélèveront le montant exact (pas les 100$).

Petit conseil spécial TDM : Surtout, lorsque vous vous lancez sur de grosses journées de conduite, ne jouez pas trop avec les limites de votre réservoir : faites le plein dès que vous pouvez, et dès lors que vous êtes en dessous du dernier tiers, car au fil de nos roadrip dans l’Ouest Américain nous avons vu de nombreuses stations services abandonnées… du coup les distances entre les stations en activité peuvent être plus longues que prévues et clairement vous n’avez pas envie de tomber en panne d’essence en plein milieu du désert, sous un soleil de plomb. Ok il y a du passage et les Américains sont très serviables, mais ça resterait une expérience désagréable.

Donc faites le plein quand vous pouvez.

Enfin, dernière précaution indispensable : TOUJOURS, TOUJOURS, TOUJOURS avoir un pack d’eau (genre 48 bouteilles) dans le coffre.

Dans l’Ouest Américain, la nature ne rigole pas. Elle est belle, mais mortelle, et chaque année des gens se perdent lors d’une rando, mal préparés, et il suffit de quelques HEURES pour mourir de soif ou d’un coup de chaud sous l’écrasant soleil du désert (même aux mois d’Octobre/Novembre).

Le risque est réel. Donc ayez donc toujours au moins 10 bouteilles dans le coffre, et rachetez un pack dans une station service ou autres 7-Eleven dès que nécessaire.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un inoubliable voyage (il le sera !); vous allez en prendre plein la vue, même si c’est vous le conducteur.

Et Si vous êtes sages, on vous partagera notre parcours, qui comporte certaines des plus belles routes des US (et pas forcément très connues)… Enjoy et soyez prudents.

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Baptiste, 38 ans

Amoureux de la nature et des animaux, accro aux road-trips, j'ai le virus de la route. Et s'il y a une colline dans le coin : je suis probablement en train d'aller voir ce qu'il y a de l'autre côté.
Baptiste, 17 voyages et 12 pays au compteur, a signé 28 articles et 13 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages