Guide : 3 jours à Taipei

Par TomTeam TDMLe 13 02 2016

La République de Chine, plus communément appelée Taiwan, est un archipel du sud-est asiatique à l’histoire passionnante et contrastée. D’abord chinois, puis gouverné par le Japon, avant de repasser dans les mains de la Chine, l’archipel revendique depuis plus de 70 ans son indépendance vis à vis de sa voisine la République Populaire de Chine et de son gouvernement de Pékin.

Avec ses industries de pointe et jouissant d’une économie digne des pays développés, l’archipel de Taiwan et sa capitale Taipei restent pourtant “méconnus” des touristes…

Avec ses 7 millions d’habitants et étendue sur près de 272 kilomètres carrés, Taipei est une agglomération d’ordre mondial ! Minutieusement organisée, et dont la richesse culturelle, historique, politique, architecturale et urbaine mérite amplement d’être découverte.

Et du coup chez TDM, on vous a concocté un petit programme (non exhaustif) afin de découvrir cette ville en 3 petits jours !

Le printemps et l’automne (en particulier le mois d’octobre) sont les périodes les plus judicieuses pour vous rendre à Taiwan, le temps se faisant plutôt doux et sec, sans gros risques de brume, de pluie ou de typhons.

La meilleure façon de se déplacer dans la capitale reste le métro de Taipei : propre, efficace, assez bon marché, et au fonctionnement bien huilé. Les taxis sont une alternative intéressante, pour un prix au kilomètre variant de 60 à 90 centimes d’euros. Les vélos également sont une bonne alternative (pour les plus courageux, ou ceux qui n’ont pas peur de se lancer dans la foule de vélos/motos que l’on rencontre en Asie), notamment avec le système de partage YouBike.

Comme mentionné plus haut, trois jours ne suffisent bien évidemment pas à faire le tour de cette grande cité, mais avec ce petit programme vous aurez déjà un bon aperçu de tout ce que la ville a à offrir !

Premier jour :

Pour votre premier jour à Taipei, pourquoi ne pas commencer par la visite de l’un des plus célèbres temples de la capitale : le Longshan Temple !

Situé en plein cœur de la ville, la construction de cet édifice religieux typique de l’art chinois date de 1738. Réparé et reconstruit au gré des tremblements de terre que l’île a subi, ainsi qu’après la seconde guerre mondiale, les traces n’en sont cela dit que peu visibles, et l’on s’imprègne facilement de ces rites liés à l’encens, de ces traditions ancestrales et lointaines pour nous autres occidentaux, mêlant bouddhisme et taoïsme.

Un havre de paix dans un environnement verdoyant et une architecture colorée…

Pour la suite de la journée, dirigez vous vers le mémorial Tchang Kaï-Shek, situé à environ 2 kilomètres vers l’Est. Un lieu hautement touristique et symbolique pour les Taïwanais, mais suffisamment étendu pour respirer et ne pas se sentir oppressé ; un calme appréciable qui contraste avec l’hyperactivité de Taipei…

Ce mémorial a ouvert ses portes en avril 1980, pour rendre hommage au premier président de la République de Chine (et ancien ennemie de Mao Zedong, qui lui ravit le pouvoir en Chine, l’obligeant ainsi à s’enfuir à Taiwan et à venir y installer une toute nouvelle République), décédé 5 années plus tôt, jour pour jour.

Au bout de la longue et magnifique esplanade, entouré de jardins majestueux dans lesquels il est très agréable de flâner et de se promener, se tient le bâtiment principal et ses 89 marches (âge de la mort du président). A l’intérieur, l’imposante statue de bronze de Tchang Kaï-Shek, personnage Ô combien important pour Taiwan et sa rivale la Chine.

Une architecture récente, sobre, mais époustouflante !

Le site comprend aussi un théâtre et un musée, payant cette fois. Dernière chose à savoir, la relève de la garde a lieu toutes les heures et on peut y assister ; assez typique !

Pour terminer cette première journée, direction le quartier de la Tour 101 par le métro n°2, comptez moins de 30 minutes de trajet. Près de cette tour célèbre, vous pouvez, selon le temps qu’il vous reste, faire un tour au mémorial Sun Yat-Sen, moins imposant mais tout aussi chargé d’histoire politique, Sun Yat-Sen fut le président de la première République de Chine en 1912 (ici Chine continentale, Taiwan étant à l’époque aux mains des japonais).

A la tombée de la nuit, il peut être intéressant de visiter cette fameuse Tour Taipei 101. Cette activité reste très touristique, mais l’architecture de ce building, l’un des plus haut du monde (509m), est toujours impressionnante.

Il vous en coûtera quelques $11 ajoutés à un peu d’attente afin de se rendre, par l’ascenseur bien sûr (un des plus rapides du monde), au 88ème étage de cette tour, d’où vous attend une vue spectaculaire sur toute la ville.

Fait intéressant parmi une myriade d’autres anecdotes que vous découvrirez concernant ce bâtiment, la tour comprend une boule de stabilisation, lui permettant de résister à des vents très violents ainsi qu’à de puissants séismes, récurrents dans cette zone du globe !

Deuxième jour : 

Pour cette deuxième journée : direction le Musée National du Palais, d’une richesse inouïe. Un incroyable pan de la richesse culturelle et historique chinoise se tient dans ces bâtiments, en faisant de ce musée un incontournable de Taipei !

En 1949, lors de la prise de pouvoir en Chine par Mao Zedong et les communistes, Tchang Kai-Shek, président d’alors, s’enfuit sur l’île de Taiwan non sans apporter avec lui quelques uns des trésors de la Cité Interdite de Pékin : peintures, sculptures, dessins, documents historiques, céramiques…

Le musée abrite pléthore d’objets en tous genres, retraçant une histoire allant de l’âge de pierre à la période républicaine. Outre ses collections, l’architecture du musée est une nouvelle fois typique et impressionnante.

Après cette visite des plus passionnante et non loin de là se trouve le Zhishan Garden, jardin à la fois écologique et culturel. Avec une végétation dense et variée, des plans d’eau, des ponts, le chant des oiseaux… il est facile de s’évader dans ce lieu insoupçonné, et étonnement peu prisé. Outre son intérêt biologique, l’on apprécie cet oasis de calme après la visite de ce fourmillant musée.

Une petite heure voire plus de balade suffit à visiter la majeure partie de ce sublime espace vert.

En fin de journée, dirigez vous vers le Shilin District, afin de flâner et de vous balader dans ses rues vivantes et commerçantes, et de participer, plus tard le soir, au fameux Shilin Night Market. Ce marché est scindé en deux parties, avec d’un côté les stands de nourriture, avec notamment un food court au sous-sol, et de l’autre, des articles plus “classiques” : vêtements, bibelots, poterie, souvenirs, etc.

Avec son ambiance typique de l’Asie : vivant, lumineux, presque festif… touristique mais sans être oppressant.

Côté nourriture, les adeptes de street food asiatique y trouveront leur bonheur puisque des plats traditionnels Taïwanais (l’une des meilleures cuisines d’Asie du Sud-Est) aux mets les plus farfelus, on trouve de tout !

Troisième Jour :

Pour cette dernière journée à Taipei, allez découvrir le très photogénique Presidential Office Building. Il abrite, comme son nom l’indique, le domicile du président de la République de Chine. Une nouvelle fois, l’architecture de ce bâtiment est somptueuse en tous points.

Juste à côté et pour continuer dans la lignée des bâtiments d’État, la Taipei Guest House vaut aussi elle aussi quelques clichés. Étonnement, l’architecture rappelle ici un style plutôt romain…

En milieu de journée, dirigez vous vers Dihua Street, accessible via la ligne 3 du métro, en moins de 20 minutes. Cette rue est nettement moins touristique, et par conséquent beaucoup moins peuplée que le Shilin Market, or périodes de Noël et nouvel an chinois. De même, les articles que l’on peut y trouver sont beaucoup plus typiques. C’est l’occasion de faire le plein de « vrais » souvenirs et non de bibelots et autres attrapes touristes (baguettes, poteries typiques, thés, plantes médicinales, etc.).

Si le temps vous le permet, vous pouvez vous rendre au Xingtian Temple, à environ 25 minutes de là en métro direct. En fin d’après-midi, les Taiwanais y font la queue afin de se faire bénir. D’un point de vue architectural, on reste dans le même ton… typiquement chinois.

Mais il est très prenant de voir toutes ces personnes venant se faire bénir, et partageant une même tradition populaire.

Pour terminer cette journée, partez à la découverte du TaipeiEye, à 15 minutes à pied. Cette salle de spectacle propose un excellent aperçu de ce qu’est l’Opéra Chinois, avec de multiples représentations (chants, chorégraphies, lyrismes, pièces plutôt théâtrales etc). Ces représentations permettant d’avoir une approche vraiment complète de l’art chinois.

De plus, ces spectacles sont d’un excellent rapport qualité-prix, pour un peu moins d’une heure trente de spectacle. Le show a lieu tous les lundis, mercredis, vendredis et samedis.

Passer plus de temps ici serait bien évidemment appréciable, compte tenu de ce que Taipei peut offrir. Pour ceux qui auraient plus de temps, voici en vrac quelques suggestions de visites supplémentaires : Elephant Moutain (sublime mais qui mobilise beaucoup de temps), le Maokong Gondola (très touristique) ou encore le zoo (lui aussi très touristique)…

Ceci dit, ce petit planning permet de découvrir l’essentiel des richesses et curiosités de la ville, et ce de manière efficiente.Taipei c’est avant tout une culture et des traditions fortes et une population chaleureuse, accueillante, agréable et souriante.

On aurait envie d’y rester plus longtemps… une ville à découvrir absolument !

1. GENERIC 728x90 City JPG

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Tom, 30 ans

Ayant étudié en école de commerce, j'ai eu l'opportunité ces dernières années de vivre à l'étranger et plus récemment, de voyager plus occasionnellement. J'ai pris goût à ces aspects découverte, aventure, inconnu, adaptation, etc. qui donnent pour moi une vraie valeur ajoutée au voyage, et permettent une immersion totale dans les cultures qu'on découvre !
Tom, 16 voyages et 13 pays au compteur, a signé 20 articles et 1 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages