Tasmanie : L'île oubliée d'Australie !

Par Isia MookTeam TDMLe 18 03 2019

Photo : Isia Mook

Vous aimez les paysages de Nouvelle-Zélande et les animaux d’Australie ? Vous voulez faire de la randonnée mais aussi profiter de belles plages de sable blanc ? Vous n’aimez pas rouler pendant des heures avant de changer de paysage ?

La Tasmanie, petit bout de terre détaché du continent, vous offre un condensé de toute cette nature luxuriante.

La Tasmanie est une région d’Australie souvent oubliée des voyageurs… Grande comme deux fois la Belgique, on y trouve pourtant une grande diversité de paysages et d’animaux (wombats, kangourous, opossums, wallabies, ornithorynques, perroquets, dauphins, baleines, manchots…). Avec peu de grandes villes mais de nombreux parcs nationaux, c’est LA destination parfaite pour les fans de nature.

Un coin du monde idéal pour ceux qui n’ont que 2 ou 3 semaines de vacances et qui hésitent entre la Nouvelle-Zélande et le continent australien !

Comment y aller et quand ??

On accède à l’île par bateau (comptez une dizaine d’heures depuis Melbourne) ou par avion (vols directs low cost depuis Melbourne ou Sydney).

En revanche, choisissez bien la saison en fonction de vos envies… On a beau être en Australie, il ne fait pas toujours 30°C !

Le climat est tempéré, comparable à la France, il faut juste inverser les saisons. Nous vous conseillons donc de partir entre décembre et février. Le printemps peut être très agréable également, c’est comme partout, moins de touristes, logements moins chers, végétation en fleurs… Mais, si un proverbe dit qu’en Bretagne on peut avoir les 4 saisons en 1 journée, ici on dit qu’il y a les 4 saisons toutes les 15 minutes…véridique, croyez moi !

Quant à ceux qui voudraient voir la neige (ou même faire du ski), c’est possible aussi, mais en hiver !

Que voir ? Que faire ?

Nous allons maintenant vous dresser une liste (non exhaustive) des points d’intérêts de l’île :

  • Hobart : Capitale de la Tasmanie. Baladez-vous vers le port pour admirer les gros paquebots prêts à partir pour l’Antarctique et n’hésitez pas à booker une visite guidée afin d’en apprendre plus sur l’histoire de la ville. Prenez de la hauteur au Mont Wellington pour avoir une superbe vue à 360°. Déambulez au Salamanca market. Et laissez-vous emporter par la folie des œuvres du musée MONA.

 

  • Péninsule de Tasman : Le village de Port Arthur, ancien centre pénitencier du 19ème siècle, figure parmi les plus célèbres d’Australie. Il ravira les mordus d’histoire. La péninsule offre également de nombreuses randonnées agréables dans son Parc national. A savoir : Pour profiter pleinement de Port Arthur, pensez à réserver vos billets d’entrée.

 

  • Maria Island : L’île de Maria (parc national) est entièrement dédiée à la conservation de la biodiversité. Ici pas de voitures, de magasins, de restaurants et d’hôtels, c’est la nature avant tout ! Vous verrez à coup sûr des wombats, des kangourous et des oies. Avec beaucoup de chance peut-être même un diable de Tasmanie… Mais pour cela il vous faudra dormir sur place. Il y a deux possibilités, apporter sa tente et dormir sur la zone prévue à cet effet ou loger dans l’ancien pénitencier. D’ailleurs l’île n’est pas très grande mais deux jours sont nécessaires pour tout voir si vous êtes à pied. A vélo, un jour peut être suffisant.

  • Freycinet National Park : Le parc est célèbre pour sa magnifique plage de sable blanc Wineglass Bay (élue l’une des plus belles au monde ! Oui oui, rien que ça). C’est surtout la vue sur la baie qui est jolie, qui, comme son l’indique, a une forme de pied de verre à vin. En revanche, j’ai été déçue par le belvédère “classique” (depuis la randonnée la plus facile) car on ne voit pas le rétrécissement de la terre avec les deux plages. Si vous êtes un peu sportif (c’est très raide et le chemin s’apparente parfois à de l’escalade), je vous conseille donc la randonnée du Mont Amos qui offre une vue panoramique incroyable sur la baie (d’ailleurs les célèbres photos des prospectus sont prises depuis ce point de vue là). COUP DE CŒUR garanti ! Il est aussi possible de se rendre plus loin que la plage, au bout de la presque-île, par un trek de 2 à 3 jours mais il faudra porter votre eau… A savoir : Pour ceux qui voudraient vivre une expérience inoubliable et en prendre encore plus plein les yeux, n’hésitez pas à booker un vol panoramique (de 3h) au dessus du parc et de Maria Island !

  • Bay of Fires : Une autre “carte postale” célèbre de Tasmanie, avec ses roches rouges-oranges dans une eau turquoise. Ce n’est pas une plage type mais des dizaines qu’il faut aller découvrir en voiture, en bateau ou à pied.

 

  • Mont William NP : Ce parc national est très peu touristique car éloigné de tout, il fait suite à la Bay of Fires. Un phare (Eddystone) ou encore un sentier facile de 30 min (Mont William) vous feront sortir des sentiers battus.

 

  • Burnie : On vient à Burnie pour faire des courses et pour voir des pingouins. Une promenade aménagée le long de la plage vous permettra d’observer les pingouins sans les déranger. Conseil spécial TDM : allez y à la tombée de la nuit.

 

  • Walls of Jerusalem NP : Plus difficile d’accès que son voisin Cradle Mountain NP mais tout aussi spectaculaire et bien moins touristique. Après une longue route en cul-de-sac, vous arriverez au départ de la plupart des randonnées (“Walls of Jerusalem National Park Car Park” sur MapsMe). Une première grosse montée d’une bonne heure dans la forêt mène à une vieille cabane puis on commence à avoir une vue sur les montagnes qui nous entourent, en passant par des prairies, des lacs… Nous vous conseillons la randonnée qui va jusqu’à Dixon’s Kingdom Hut, en passant par les lacs Salomons et le lac Salome. De là vous n’êtes plus loin du fameux Mont Jérusalem qui offre une vue à 360°, selon moi la plus belle vue de toute l’Australie ! Des montagnes enneigées tout autour et des milliers de lacs à perte de vue… juste incroyable. Dans le Parc national, il y a plusieurs zones de bivouac qui permettent de partir sur plusieurs jours. En une journée on a quand même le temps de faire l’aller/retour jusqu’au Mont Jérusalem (environ 7h de marche A/R).

  • Cradle Mountain-Lake St Clair NP : Deux accès routiers à ce parc national sont possible, côté Cradle Mountain et côté lac St Clair. Cradle Mountain, que l’on peut ascensionner sur une journée, est certainement la montagne la plus connue de Tasmanie. On retrouve de nombreuses randonnées à la journée dans son secteur, pour tous les niveaux et avec différents paysages. Il est également possible de rejoindre le lac St Clair depuis Cradle Mountain à pied par l’Overland Track, un des treks les plus célèbres d’Australie. Ce trajet de 65 km minimum prend entre 5 et 8 jours en fonction des “side tracks” que vous choisissez de faire. La plupart des randonneurs choisissent de faire une centaine de kilomètres avec quelques sommets comme le Mont Ossa (point culminant de Tasmanie – 1614 m). Cet itinéraire vous glissera dans le cœur intime de la nature, offrant des panoramas grandioses et permettant d’observer la faune à l’état sauvage. Un sentier varié où chaque jour est différent !
    Petit conseil : Pour apercevoir des ornithorynques (mammifère au bec de canard, queue de castor, pattes de loutres et qui pond des œufs), rendez-vous à “Platypus Bay”au lac St Clair au lever du soleil ou à la tombée de la nuit.

  • The Nut : Une impressionnante formation volcanique pour une vue incroyable sur la mer.

 

  • Queenstown : Une atmosphère pionnière règne dans ce village minier qui ne bénéficie en moyenne que de 24 jours de soleil par an. Plusieurs belvédères donnent sur les mines à ciel ouvert d’or et de cuivre. Les couleurs ocres, oranges, rouges, bleues, vertes, sont superbes. Conseil : si vous ne devez en choisir qu’un, le belvédère “Iron blow” est le plus impressionnant.

 

  • Mont Field NP et Cascades : Elles sont nombreuses, très nombreuses… Ne faîtes pas le détour pour St Columba Falls (la plus haute de Tasmanie), elle n’a rien d’exceptionnel. En revanche, le parc national du Mont Field regorge de cascades, et clairement “Russel Falls” est la plus belle de Tasmanie selon moi.

  • Hartz Mountains NP : Des randonnées sympathiques à la journées (lac Esperance, Hartz Peak), d’autres sur plusieurs jours, une région moins touristique avec une nature toujours aussi somptueuse.

 

  • Bruny Island : Une île accessible par ferry au sud de Hobart. Visite gastronomique (fruits de mer, fromage et vin artisanal) pour les plus gourmands. Tout au bout, le Cap Bruny et son phare est un bel endroit. Au milieu de l’île, “the neck”, d’où l’on peut voir les deux extrémités de l’île. Au crépuscule on peut y observer des manchots pygmées. Pas de coup de cœur particulier pour cette île, et si vous hésitez entre Bruny et Maria Island je vous recommande fortement Maria Island.

 

Voici pour cette petite liste non exhaustive des choses à voir et à faire dans cette région d’Australie !

Pour finir, parlons diable, parlons tigre ! L’animal emblématique de l’île est le diable de Tasmanie, vous le connaissez d’ailleurs sans doute sous le nom de Taz, le personnage des dessins animés de Warner Bros.

Malheureusement un cancer touche 80% de la population des diables qui sont aujourd’hui menacés d’extinction. Un autre animal a donné son nom à l’île : le tigre de Tasmanie. L’espèce est considérée comme éteinte depuis 1936, cependant la majorité des habitants pense qu’il est toujours présent. Ce carnivore semblable à un chien ou un loup avec des rayures se fait très discret et est à l’origine de nombreux mythes et débats. Si cet animal vous intrigue et que vous voulez avoir un aperçu des paysages de Tasmanie (avant de préparer votre futur voyage !), chez TDM, nous vous conseillons le film tasmanien “The Hunter” (2011).

 

 

Photos de Isia Mook pour TDM.

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Isia Mook, 24 ans

Voyage, nature, animaux, photo, montagne, randonnées... J'aime vivre l'aventure, voyager avec un sac à dos. J'ai été habituée à voyager de cette façon depuis très jeune puis à 16 ans je fais mon premier grand voyage en solo au Pérou. Maintenant je profite de toutes les opportunités pour découvrir de nouveaux horizons. Je viens d'ailleurs de terminer un voyage de 14 mois à travers l'Australie, la Nouvelle-Zélande et la Birmanie, que de belles aventures !
Isia Mook, 25 voyages et 20 pays au compteur, a signé 12 articles et 4 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages