France : Balade culturelle autour de Rodez

Par Anne-LaureTeam TDMLe 07 04 2020

Tout le monde a entendu parler du fameux viaduc de Millau, du roquefort ou encore de l’aligot… Mais l’Aveyron a bien plus de choses et de perspectives différentes à offrir à ses visiteurs.

A l’image de sa préfecture Rodez qui, comme le laisse à penser sa labellisation “Pays d’art et d’histoire”, promet son lot de découvertes culturelles, artistiques et historiques.

En mai 2019, j’ai eu la chance d’accompagner Marion lors d’un blogtrip à la découverte de Rodez et sa région. Grâce à l’Agglomération de Rodez et à l’agence Capt’in, nous sommes donc parties pour une chouette balade culturelle dans notre beau pays.

Rodez, version culture :

Durant toute l’année 2019, la ville de Rodez ainsi que toute l’agglomération ont célébré les 100 ans d’un des maitres de l’art abstrait, natif de la cité : Pierre Soulages.

Situé en plein centre ville, l’impressionnant Musée Soulages dont le lieu lui-même est une œuvre architecturale d’un rouille orangé jouant avec les ombres et la lumière, prépare dès l’arrivée les visiteurs à découvrir les œuvres de l’artiste dont il porte le nom…

Avec plus de 500 pièces, Pierre Soulages, artiste centenaire toujours en activité, expose ici la majorité de ses œuvres, nous permettant de retracer son cheminement vers ce qui est probablement son travail le plus connu : les Outrenoirs. Ces tableaux si noirs qu’ils en deviennent colorés en fonction de la lumière, de l’angle de vue et sans doute aussi un peu grâce à la sensibilité du spectateur.

Un travail déroutant mais sublime qui peut laisser perplexe et amusés même les moins amateurs d’art d’entre nous…

En plus des œuvres de ce Maitre de l’art abstrait, vous pourrez également découvrir de chouettes expositions temporaires. A ne pas louper lors d’un séjour à Rodez, notamment pour les fans d’art contemporain.

A savoir : le musée Soulages est ouvert toute l’année du mardi au vendredi de 10h-13h / 14h-18h ainsi que les week-end de 10h à 18h. Durant l’été, le musée est ouvert du lundi au dimanche de 10h-18h. Évidemment, le musée est fermé actuellement à cause de la pandémie de Covid-19, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Mais le gros plus de ce sublime musée, se trouve dans ses cuisines !

En effet, le musée invite ses visiteurs (ou tout gourmand visitant Rodez) à venir découvrir une autre forme d’art, culinaire cette fois-ci, dans sa brasserie : Le Café Bras.

Attenant au musée, l’équipe du Café Bras propose (pour des tarifs tout à fait abordables) une cuisine fine et délicieuse, créée et imaginée avec passion par son chef Christophe Chaillou. Formé chez les chefs étoilés Michel et Sébastien Bras, Christophe Chaillou imagine ses plats en alliant l’esprit brasserie/bistrot avec un soupçon de cuisine gastronomique, chère à l’esprit de la famille Bras.

Durant ce blogtrip, nous avons eu l’immense chance de rencontrer, d’assister à une leçon de cuisine et de déguster la cuisine de Christophe Chaillou dans ce sublime lieu sobre et épuré… Encore une fois merci à lui et à toute l’équipe du Café Bras pour ce déjeuner un peu hors du temps.

A savoir : Le Café Bras regroupe, en un seul et même lieu, deux espaces :

  • le Restaurant : Ouvert du mercredi au dimanche (de Janvier à Mai et de Novembre à Décembre) pour le déjeuner à partir de 12h & pour le dîner tous les samedis soir à partir de 19h30. Du mardi au dimanche (de Juin à Octobre). Entrée au choix / plat au choix / fromage ou dessert au choix : 35 € TTC le menu.
  • le comptoir : Ouvert du mercredi au dimanche (de Janvier à Mai et de Novembre à Décembre) de 9h à 18h. Du mardi au dimanche (de Juin à Octobre) de 9h à 19h. Le Comptoir est l’endroit idéal entre deux balades à travers les œuvres de Pierre Soulages pour prendre un café ou manger un bout sur le pouce (mais version bistronomie !). En effet, toute l’année de 9h à 11h, vous pourrez déguster : fouace, cake aux noix, pascade, petarina, tripous, trenel, œufs farcis ou coque (de 2,10 € à 18 €). De 12h à 14h30, c’est l’heure du MiWam, une invention culinaire de Sébastien Bras (à partir de 9,10 €) et à 15h30, c’est l’heure des réjouissances sucrées, bourriols, gâteaux (de 1,20€ € à 12,00 €).

Après cette chouette découverte artistique et culinaire, on continue notre balade culturelle à Rodez avec le musée Fenaille.

Installé dans un hôtel particulier de style Renaissance, des siècles d’Histoire exposés sur plusieurs étages vous attendent au musée Fenaille, avec pour clou du spectacle un bon nombre de statues menhirs, sculptures datant pour certaines de 3000 ans avant J-C, découvertes dans la région de Rodez.

Au musée Fenaille, c’est donc un véritable bond dans le temps et l’histoire du Rouergue qui vous attend. Du Paléolithique supérieur en passant par le Moyen-Age et la Renaissance, tout en découvrant ici et là quelques Rodin…

A savoir : Ouvert du mardi au vendredi (10h à 13h et de 14h à 18h), le week-end (10h à 18h). Du 1er juillet au 31 août : tous les jours de 10h à 18h.

Enfin, dans un style différent encore, le musée des Beaux-Arts Denys Puech accueille non seulement les œuvres de son fondateur, mais également celles d’artistes de la région ainsi que des œuvres plus contemporaines, à l’image des “Chiens Jaunes” d’Aurèle qui vous jaugent depuis la façade du bâtiment.

Toujours dans le cœur de Rodez, la balade historique se poursuit avec la visite de la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, gothique, sévère et majestueuse où l’on peut admirer notamment de somptueux vitraux plutôt récents et finalement grimper les “quelques” marches de son clocher haut de 87 mètres. A ne pas louper elle non plus.

Mais avant de partir découvrir plus généralement la région de Rodez, perdez vous dans les jolies ruelles du centre ville… vous découvrirez alors une charmante ville qui a beaucoup à offrir.

Conques, la Magnifique :

Après notre balade culturelle à Rodez, nous sommes parties à la découverte d’une des merveilles de l’Aveyron : Conques !

A une quarantaine de kilomètres sur les routes de la campagne aveyronnaise, Conques se révèle aux visiteurs.

Village dont la fondation remonte au IXe siècle, Conques est un lieu bucolique, pittoresque, aux chemins escarpés et fleuris où il fait définitivement bon flâner et se détendre.

Classé parmi les villages préférés des Français, c’est également un village étape pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui passent par l’incontournable église abbatiale Sainte-Foy de Conques afin d’y admirer ce chef d’œuvre de l’art roman. Et y découvrir par la même occasion, les vitraux de Pierre Soulages qui en modifient l’atmosphère elle-même en jouant avec la lumière du jour.

C’est ainsi qu’en 1994, Pierre Soulages décide de créer 104 verrières pour l’Abbatiale en y intégrant tout son travail de recherche sur la lumière. Cette singularité permettant ainsi à ce monument colossal d’être baignée d’une lumière différente tout au long des journées et des saisons…

Chef-d’œuvre datant du XIe siècle, l’Abbatiale est classée depuis 1998 au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Mais les pèlerins viennent surtout se recueillir auprès de son trésor : la fameuse statue-reliquaire de Sainte-Foy qui renfermerait le crane de la martyr agenaise du même nom.

C’est sans doute cette volonté de rester authentique pour ses pèlerins qui a permis à Conques de se figer dans le temps sans pour autant avoir oublié de se moderniser. Des petits cafés accueillants, des boutiques, de jolies ruelles fleuries… une balade idéale pour passer une journée calme, reposante mais également enrichissante.

Mais Conques, ce n’est pas que ce sublime village perdu en contrebas de la vallée, Conques c’est aussi un vignoble : l’AOP Marcillac. Et un vin authentique avec un cépage unique : le mansois.

Lors de cette journée à Conques, nous avons eu la chance de déguster, au cours d’un repas champêtre 100% aveyronnais, les vins biologiques de Patrick Rols. Un chouette moment face à une vue sublime sur Conques et sa vallée !

En bref :

Cette petite balade culturelle autour de Rodez au printemps fut un agréable bol d’air et une chouette découverte.

L’Aveyron, une belle région à découvrir… quand nous pourrons à nouveau tous voyager :)

 

Photos de Marion Pagès pour TDM.

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Anne-Laure, 36 ans

Fan de tout ce qui est choupitou et cucul à souhait, j'ai attrapé la voyagite aigüe il y a quelques années. Incurable paraît-il? Je suis aussi parfaitement désorganisée, amoureuse de l'Asie et convaincue que c'est sac au dos que l'on fait les plus beaux voyages!
Anne-Laure, 8 voyages et 7 pays au compteur, a signé 3 articles et 1 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages