Guide : 4 jours à Porto

Par Chloé DecruyTeam TDMLe 20 03 2016

Au nord du Portugal, le long du fleuve Douro, dont l’estuaire est à 8km, et ouvrant sur les grandes plages de l’Atlantique, on trouve la jolie ville de Porto. Elle fut construite du fait de la nécessité d’avoir un port qui permettait de commercialiser vers l’étranger (et notamment l’Angleterre) le vin de Porto dont les cultures se trouvent dans la vallée du Douro, un peu plus haut sur le fleuve.

Avec ses rues au charme authentique, sa culture et sa douceur de vivre à la portugaise, Porto est la ville européenne à découvrir cette année !

En effet, entre les offres des compagnies low cost (avec notamment des vols directs depuis un grand nombre de villes de province) et une crise qui affecte tous les portes-monnaie mais pas notre envie de voyager, la deuxième ville du Portugal, après Lisbonne, gagne elle aussi à être découverte !

Du coup chez TDM on vous a concocté un petit guide non exhaustif pour partir à la découverte de cette jolie ville, idéale en taille pour une visite de 4 jours ou lors d’un week-end prolongé.

Évidemment notre suggestion de visites s’adresse à ceux qui souhaitent visiter Porto seuls et à leur rythme… Mais il est tout à fait possible, voire carrément cool de visiter la ville avec des locaux ! Et nous clairement chez TDM, on adore cette formule aussi :)

Premier Jour : 

Pour cette première journée, quoi de mieux que de partir à la découverte du centre historique de Porto et des rives du Douro, classés au patrimoine mondial de l’Unesco !

Découvrir Porto, c’est avant tout flâner dans les petites rues étroites du quartier de la Ribeira, avec ses façades colorées.

Avec son linge étendu aux balcons et ses vieilles dames en tablier en train de vider le poisson sur le pas de leur porte, cette ville a gardé toute son authenticité !

En haut du quartier de la Ribeira se trouve la Cathédrale Sé. Superbe bâtiment gothique, et notamment son cloître où les azulejos (carreaux de faïence) bleus et vernis contrastent avec la pierre blanche et froide de l’édifice pour un effet des plus grandioses.

Depuis le parvis de la cathédrale, admirez la vue sur la ville et le fleuve.

Puis redescendez vers la gare de Sao Bento, où vous retrouverez à nouveau des azulejos sur les murs de ce bâtiment construit à la fin du 19éme siècle.

Porto est un régal pour les amateurs d’architecture, car un grand nombre de bâtiments d’époques différentes se côtoient tout en gardant une impression d’unité architecturale.

Comme le centre historique n’est pas très grand, continuez à pied jusqu’au Marché Do Bolhao qui reste très local avec ses étals de poissons. Les marchandes se feront un plaisir de vous parler de la morue (spécialité locale) et des différentes variétés de sardines. Pour la langue, ne vous inquiétez pas, beaucoup de portugais parlent le français, et sinon, avec quelques bases d’espagnol, on arrive facilement à discuter.

Et pour ceux qui n’aiment pas particulièrement le poisson, pas de souci on trouve de tout dans ce joli marché !

Pour déjeuner, face au marché se trouve la Confiteitaria da Bolhao, où l’on peut découvrir l’une des spécialités culinaires de Porto : la Francesinha. Bon, honnêtement, c’est comme un croque-monsieur… en plus gras.

Mais comme c’est un incontournable de Porto, nous vous recommandons d’aller à cet endroit, car ailleurs cette spécialité typique peut se révéler carrément indigeste !

Après un peu de shopping dans la Rua Santa Catarina, faites une pause au Café Majestic.

Avec son architecture Art Nouveau, c’est un véritable voyage dans le temps autour d’un bon chocolat chaud (autre grand classique de la ville).

Pour continuer dans l’ambiance, prenez le tramway qui fait le tour de la ville, cela permet de découvrir Porto autrement… Construit à la même époque, la librairie Lello est connue dans le monde entier pour son fameux escalier. Elle a notamment inspiré les décors de la bibliothèque d’Harry Potter.

Nous vous conseillons d’aller la visiter en fin d’après-midi, car le matin à l’ouverture (10h), les groupes de touristes y sont très nombreux. Il y a toujours la queue devant la librairie, néanmoins, la circulation se fait assez facilement.

En sortant de la librairie, promenez-vous dans les rues alentours, notamment la rue Galeria de Paris, où vous trouverez tous les bars branchés et restos à tapas. C’est d’ailleurs là que se retrouve la jeunesse portugaise pour faire la fête !

Et s’il vous reste du temps, votre balade peut encore continuer avec les autres bâtiments incontournables du centre ville : la Torre dos Clerigos (montez au clocher pour découvrir une autre vue sur Porto), l’intérieur doré de l’église S.Francisco ou encore le Palais de la Bourse…

Deuxième Jour :

L’un des autres grands intérêt de la ville est de visiter ses célèbres caves !

Situées de l’autre côté du fleuve, vous pouvez vous y rendre en prenant le métro qui traverse le pont Dom Luis (construit par G. Eiffel) puis le téléphérique qui vous mènera au centre de Vila Nova de Gaia.

L’autre option, pour les plus courageux, est de traverser le pont à pied depuis la Ribeira.

Il existe un très grand nombre de caves, qui toutes proposent différentes formules pour attirer les touristes. Nous vous conseillons les caves proposant une visite explicative suivie d’une vraie dégustation.

En effet, les caves proposant des dégustations gratuites ne vous font goûter que des vins de Porto très jeunes et vous ne saurez rien de sa fabrication… Du coup on reste un peu sur sa faim quand on est venu en apprendre plus sur cette spécialité !

Et si vous le pouvez, choisissez des caves proposant après la dégustation un concert de Fado. Cela dure généralement 1h et l’acoustique est excellente. Rien de plus typique pour commencer une soirée agréable !

Dirigez vous ensuite vers l’un des nombreux bons restaurants de ce côté-ci du fleuve, et profitez de la vue magnifique sur la Ribeira éclairée.

Troisième Jour :

Pour découvrir Porto et sa région, rien ne vaut une croisière sur le Douro. Il existe pour cela plusieurs formules que vous trouverez directement sur internet.

Si la mini croisière des “6 ponts”, qui dure 1h, n’a pas grand intérêt, à la place nous vous recommandons une croisière le temps d’une journée qui remonte la vallée du Douro.

Jusqu’à Régua ou Barca d’Alva au choix, remontez le fleuve et découvrez les fameuses terrasses où sont cultivées les vignes. Le climat dans la vallée du Douro est unique, et c’est pour cela que le vin de Porto est si spécial (mais aussi du fait de sa méthode de fabrication, mais on ne vous raconte pas tout, vous l’apprendrez sur place !). Très froid en hiver, et très chaud en été, les raisins sont exposés au soleil et en gardent ce suc si spécial au Porto.

Vous passerez plusieurs barrages et pourrez observer les belles demeures de part et d’autre du fleuve. Généralement, il y a un aller en bateau et le retour en train (ou vice-versa).

Comptez environ 80€ la journée avec déjeuner et dégustation de Porto compris.

Quatrième Jour :

Pour se détendre en ce dernier jour, pourquoi ne pas aller voir l’océan ? En effet, Porto n’est qu’à 8km de l’Atlantique, aussi cela vaut-il la peine d’aller respirer l’iode et se balader sur ces grandes plages.

Le plus classique pour vous y rendre est de prendre le tram près du fleuve qui vous emmènera jusqu’à Foz. Puis vous pourrez continuer la balade à pied jusqu’à Matosinhos, la station balnéaire.

Attention, bord de mer ne signifie pas forcément baignade car entre l’eau froide, le vent et les vagues, se baigner ici n’est pas évident ! Mais respirer l’air marin est toujours agréable.

Vous pourrez faire le retour en bus qui vous ramènera dans le centre de Porto. En route, vous pourrez vous arrêter à la Casa da Musica, connue pour son architecture contemporaine et son programme culturel. Également, un peu plus loin se trouve le Musée d’art contemporain de Serralves. Idéal pour une promenade et détente dans ses jardins ou pour découvrir ses expositions.

Mais si ceci est la boucle classique, nous vous recommandons une autre option, moins touristique : louez un vélo à Vila Nova de Gaia et allez par la piste cyclable jusqu’au village de pêcheurs de Sao Pedro da Alfurada. Vous découvrirez un lieu typique, des locaux adorables, toujours prêts à discuter avec vous sur les terrasses des cafés, donnant sur l’estuaire du fleuve.

Au mois de Juin, la grande fête de Sao Pedro, patron des pêcheurs, amène beaucoup de touristes qui viennent voir les processions et le grand feu d’artifice…

Voici donc nos incontournables lors d’un court séjour à Porto.

Évidemment, si vous restez plus longtemps, vous pourrez également découvrir les petits villages aux alentours et prendre le temps de visiter plus de monuments et musées… Mais pour un city break de quelques jours, Porto est une destination idéale !

Quelques conseils pratiques :

  • Depuis l’aéroport de Porto, le métro (ligne violette) vous amène directement à la gare de Sao Bento, en plein centre ville. Compter environ 1h.
  • Attention, Porto est située sur les rives du Douro qui tombent à pic dans le fleuve. On passe donc son temps à monter et descendre, du coup prévoyez de bonnes chaussures ! Ville à éviter si vous avez des problème pour marcher (enceinte notamment, j’en ai fait l’expérience !)
  • Bien qu’au sud par rapport à la France, sa situation au bord de l’océan lui donne un climat très changeant. Prévoyez des vêtements chauds et de pluie, ainsi qu’une tenue légère. Car croyez moi, on peut se changer 3 fois dans la même journée !

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Chloé Decruy, 34 ans

Dilettante, rêveuse et grande amoureuse. Lorsque je découvre le bonheur d'aller voir ailleurs cela devient alors une composante essentielle d'un équilibre de vie épanouie. Après un premier voyage d'un an et demi en Amérique du Sud en mode "exploratrice" qui marque définitivement ma vision du monde, je tente un retour à la normale dans un univers qui me semble désormais étriqué. Mais le voyage me rattrape et pour le réinvestir, je me reforme en tant qu'agent de voyage. Pas de boulot et le deuil de mon père à faire (lui qui faisait voyager mon imaginaire), m'amène à tout envoyer balader pour un "voyage thérapie" de 7 mois en Asie. Le continent du zen me séduit et me reconstruit. De retour dans une France qui a beaucoup à faire depuis quelques temps, je me suis lancé un nouveau voyage : celui d'être parent et de faire découvrir à mon bout d'chou une Terre qui a encore plein d'histoires à raconter !
Chloé Decruy, 20 voyages et 19 pays au compteur, a signé 12 articles sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages