Allemagne : Il était une fois, le château de Neuschwanstein...

Par NadègeTeam TDMLe 05 03 2016

Il était une fois, un jeune prince qui devint roi d’un très joli petit pays… Il était fou d’Histoire, fou de châteaux, fou des arts, alors il construisit trois magnifiques châteaux dans sa Bavière natale, entraînant un flot de dépenses, folles elles aussi.

Louis II de Bavière eut une vie qui ressemble à un conte tragique, mais il a laissé à la postérité et au monde d’aujourd’hui des châteaux tout droit sortis des rêves les plus fous… et notamment le plus célèbre d’entre eux : Neuschwanstein !

Des tours blanches élancées à flanc de montagne, un décor naturel somptueux entouré des forêts de Bavière : voici le tableau que découvrent les visiteurs en arrivant devant le château de  Neuschwanstein !

Signifiant le “nouveau cygne de pierre” en référence au Chevalier au Cygne de Wagner, cet édifice grandiose du Roi Louis II fait face au château de son enfance, celui de son père : Hohenschwangau.

Le château de Neuschwanstein fut construit entre 1869 et 1886 (date de la mort de Louis II de Bavière) dans un style flamboyant, féerique, et fier, avec ses tours pointues lancées vers le ciel et ses créneaux d’une autre époque…

Mais sous son apparence médiévale, il bénéficie de toute la modernité possible à cette époque là : chauffage central, eau courante arrivant même dans la chambre du roi, rôtissoires automatiques, etc.

La décoration intérieure du château, très riche, fait référence à de nombreuses légendes ou histoires du Moyen-Age : Tristan et Yseult, Perceval et le Graal… on y décèle aussi d’importants hommages à l’œuvre de Wagner (grand ami du roi).

Aucun autre château au monde ne témoigne des idéaux et des passions poétiques de son bâtisseur, et il n’était pas destiné à une fonction royale, Louis II (peu sociable et avant tout grand rêveur) l’ayant construit comme une lieu de retraite et d’évasion…

thronsaal

Et ce n’est qu’en 1886 à la mort du Roi (déclaré fou et interné et dont la mort reste encore à ce jour suspecte) que ce château fut enfin ouvert au public…

Environ 1,3 millions de visiteurs s’y pressent maintenant chaque année, c’est pourquoi nous vous conseillons vivement d’organiser votre visite en lisant attentivement nos petits conseils pratiques ci dessous.

Conseils pour la visite :

Sachez le ce lieu attire les foules, surtout en été, (environ 6000 visiteurs/jour) ! Votre visite sera donc très “organisée”. Alors suivez bien les étapes suivantes pour gagner un temps précieux…

Tout d’abord :

  • Si vous arrivez en train : la gare la plus proche est celle de la charmante petite ville de Füssen (où l’on peut aussi se promener si on a le temps). De là des bus vous amèneront au petit village de Hohenschwangau à deux pas du château.
  • Si vous arrivez en voiture : en arrivant à Hohenschwangau, dirigez vous vers l’un des nombreux parkings indiqués et laissez-y votre voiture (5€ la journée).

Situé au pied des châteaux d’Hohenschwangau et Neuschwanstein, le petit village de Hohenschwangau est une halte obligatoire puisque c’est là que vous achèterez vos billets et réservations pour vos visites, car attention aucun billet ne vous sera ensuite vendu à l’entrée des châteaux !

La billetterie est relativement facile à trouver puisque située sur la route menant au Neuswchwanstein (route que vous ne pouvez emprunter en voiture, il vous faut OBLIGATOIREMENT vous garer dans l’un des nombreux parkings à votre disposition).

Pour la visite, plusieurs types de tickets sont proposés : soit le château Neuwchwanstein seul (12€ la visite en plein tarif), soit un combiné avec l’autre château (celui de Hohenschwangau) et le musée bavarois (le tout pour 23€). C’est en achetant votre ticket et en fonction de la langue choisie pour la visite que l’on vous dira l’heure à laquelle vous visiterez le château. Cette heure de passage est précise et vous devrez impérativement la respecter.

Il y a des visites guidées en allemand et en anglais, pour les autres langues vous serez munis d’un audioguide (et d’un véritable guide qui vous encadrera tout au long de votre visite pour s’assurer que vous suivez le rythme imposé et respectez les règles). Pour info : en plein été même à 8h30 du matin, il y a déjà presque une heure d’attente à la billetterie… alors soyez patient et prévoyez du temps !

Petite astuce Spéciale TDM : Pour ceux qui ne veulent pas perdre de temps, pensez aux billets coupe file !

Une fois ce précieux ticket en poche, le château de Neuschwanstein est à environ 40 minutes de marche à pied du village, deux autres solutions pour y accéder :

  • La calèche qui part de l’hôtel Müller un peu au dessus de la billetterie (montée 6€ – descente 3€). Montée en 20 minutes puis 10 minutes à pied (les chemins étant trop étroits pour accéder jusqu’en haut du château).
  • La navette dont le départ s’effectue depuis Schlosshotel Lisl dans la Neuschwansteinstrasse (montée 1,80€ – descente 1€  ou Aller/Retour 2,60€). En raison du manque de places, les navettes ne peuvent pas monter directement jusqu’au château. Elles vont jusqu’au point de vue Jugend (Marienbrücke) situé au dessus du château. Il faudra donc redescendre sur environ 600 mètres (12% de pente), c’est-à-dire une marche de 10 à 15 minutes jusqu’à l’entrée du château. Attention : ce chemin n’étant pas utilisable par des personnes handicapées…

Juste avant d’arriver à l’entrée du château, une très large et belle terrasse vous permettra de faire une halte et de prendre quelques photos…

Par ailleurs, sachez que même si votre ticket vous indique une heure précise de visite, et que vous êtes en avance, vous pourrez accéder à la cour intérieure du château.

Après tout ce parcours jusqu’à l’entrée du château, la visite guidée dure 30 minutes précises…. c’est peu, trop peu, et très speed ! Les commentaires de votre audioguide seront très succincts afin de respecter la rapidité de cette visite, le guide faisant malheureusement de même… Et c’est franchement dommage !

Malgré tout, ce château et ses intérieurs sont à voir au moins une fois dans sa vie tellement les lieux sont ici magiques et poétiques… Vous pourrez y admirer la richesse et la finesse des décorations et s’imprégner des rêves de ce souverain mélancolique et en décalage avec son époque.

On dit d’ailleurs que ce château aurait fortement influencé Walt Disney pour dessiner celui de la Belle au Bois Dormant… Alors si vous prévoyez un séjour en Bavière, ne passez pas à côté de ce château de conte de fée.

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Nadège

Mon envie de voyager et découvrir comment vivent les « autres » a commencé par un séjour en Angleterre, mais je crois que la "fièvre" du voyage ne m'a plus quittée lors de la découverte du grand sud algérien et des hauts plateaux du Tassili n'ajjer… Depuis mon sac à dos s’est transformé, mes appareils photos ont un peu évolué, mais j’ai toujours ce même plaisir de bouger et aller découvrir un "ailleurs" : un week-end à me balader au bord de la mer ou dans une belle capitale, un séjour chez des amis en plein désert à échanger sur nos modes de vies… "Besoin de partir pour mieux revenir et mieux repartir" ...
Nadège, 59 voyages et 27 pays au compteur, a signé 10 articles sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages