Conseils : Comment voyager en mode Zéro Déchet ?!

Par JérômeTeam TDMLe 04 06 2019

Plus que jamais, la protection de l’environnement prend une place grandissante dans tous les aspects de notre vie. Pour beaucoup, il est désormais essentiel de réduire notre impact sur les ressources de notre belle planète. C’est encore plus important quand on voyage, où quelques semaines peuvent réussir à anéantir nos efforts d’une année.

Et parce que chez TDM, ces problématiques sont pour nous essentielles, voici quelques clés pour des voyages plus respectueux… en mode Zéro Déchet, Zéro Gaspillage !

Popularisée au début des années 2010 par le livre de Béa Johnson, la démarche “Zéro Déchet, Zéro Gaspillage” connaît désormais un véritable succès. En France, le mouvement est porté par l’association Zero Waste France, qui s’est vu rejoindre par plus de soixante-dix groupes locaux au cours des 4 dernières années.

La démarche “Zéro Déchet, Zéro Gaspillage” vise à réduire notre impact sur les ressources de la planète en agissant sur trois axes : produire et consommer sobrement, optimiser et allonger l’usage et enfin, préserver la matière.

“Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas”

Pour simplifier cela, il suffit de suivre cette pyramide d’actions aussi appelée les 5R : Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter (de Rot en anglais).

Mais du coup, comment appliquer cette démarche pendant un voyage ?

1.  Se déplacer en mode Zéro Déchet :

Si le transport aérien était un pays, il serait le 7ème plus grand pollueur au monde ! La première étape d’un voyage en mode “Zéro Déchet” serait alors de refuser ce mode de transport pour se tourner vers d’autres moins impactant : le train, le vélo, la marche. En évitant l’avion, on se donne, de plus, les moyens de réduire ses déchets plus facilement, notamment en évitant le plastique à usage unique utilisé par les compagnies aériennes.

Si malgré tout, ne plus prendre l’avion peut s’avérer compliqué pour certaines destinations, pensez à apporter une gourde, un gobelet et des couverts réutilisables, afin de diminuer vos déchets pendant le vol.

Oublier l’avion et revenir à des modes plus lents pour se déplacer, c’est aussi un bon moyen pour se poser la question de ce que l’on recherche quand on voyage. Partir en vélo depuis chez soi, prendre le train pour s’éloigner un peu, partir en stop, c’est l’aventure qui commence une fois la porte de chez soi refermée, et croyez moi, c’est très agréable.

2. Se nourrir sans gaspiller :

Manger local est une merveilleuse façon de découvrir un pays ! On réduit ainsi l’impact des transports alimentaires, et grâce aux marchés, on peut acheter presque tout le nécessaire sans utiliser d’emballage à usage unique. Prévoyez de prendre avec vous quelques sacs en tissu, ainsi qu’une ou deux boîtes réutilisables afin de faire vos petits achats… en mode “Zéro Déchet” !

Si l’envie de cuisiner est absente, évitez les enseignes que l’on retrouve partout dans le monde, et renseignez vous sur les bonnes adresses locales, comme les cantines ou les petits resto typiques. C’est meilleur, généralement moins cher, et avec de réelles assiettes et couverts. Testé et approuvé en Turquie, au Pérou et ailleurs, avec en prime, une bonne ambiance au rendez-vous.

Pour les courses d’aliments secs, il y a de plus en plus de magasins de vrac, mais il peut s’avérer difficile de les trouver. On peut se renseigner avant d’arriver dans une ville. A noter que les sacs en papiers krafts ne sont bons pour l’environnement seulement si on les utilise plusieurs fois, d’où l’intérêt d’avoir des sacs en tissu réutilisables des centaines de fois !

Astuce Spéciale TDM : Vous pouvez trouver les bonnes adresses de magasins vrac partout dans le monde sur ce site internet : https://www.bepakt.com/ ou via l’application ZeroWasteHome’s BULK FINDER ici : https://app.zerowastehome.com/

3. Se loger :

Les hôtels sont généralement de gros producteurs de déchets, avec beaucoup de produits à usage unique, de minuscules bouteilles de shampoing etc… On peut se renseigner en amont sur ce qui est mis en place là où on va dormir et on s’équipe en conséquence : du shampoing, savon et dentifrice solide (en bonus, ça passe en bagage à main si on prend l’avion, puisque ce ne sont pas des liquides !), une bouteille réutilisable, un petit stock de thé en vrac, etc…

De nos jours, beaucoup d’hôtels proposent de garder ses serviettes le temps du séjour. S’ils ne le font pas, pensez à proposer l’idée à la direction. Ce sera beaucoup de lavages inutiles évités !

4. Se divertir :

Quand on voyage, on a tendance à vouloir sortir de l’ordinaire et montrer à nos connaissances à la maison qu’on s’amuse bien. Un saut en parachute, un tour en hélicoptère et tant d’autres choses très gourmandes en énergie.

Toutefois, la sobriété est aussi vecteur de plaisir. Une balade à pied dans un parc, un tour en vélo, une exposition, des ateliers au contact des locaux, etc… Notre seule limite ? Notre imagination et les souvenirs l’on a envie de se créer pour soi !


Voyager en mode Zéro Déchet, c’est voyager autrement, en se posant la question de l’impact de ce que nous faisons. C’est voyager d’une manière plus durable, pour que les générations futures puissent aussi en profiter. C’est solidaire avec les populations locales, et ça donne du sens derrière chaque action que l’on met en place.

Alors, prêt pour voyager en mode Zéro Déchet ?

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Jérôme, 29 ans

Passionné de cinéma et de littérature, mais quand même derrière les voyages. J'aime les grands espaces, la nature, les randonnées. Rencontrer les locaux est une priorité dans mes voyages. Grand amoureux du Canada, de l'Estonie et du Portugal.+ de 40 000 km en stop à mon actif.
Jérôme, 43 voyages et 34 pays au compteur, a signé 19 articles et 4 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages