Les chutes Victoria, une merveille de la nature en plein cœur de l'Afrique !

Par Cécile SinquinTeam TDMLe 21 09 2014

Photo :

Frontière naturelle entre le Zimbabwe et la Zambie sur le fleuve Zambèze, à proximité de la ville de Livingstone, et régulièrement classée parmi les sept merveilles du Monde, cette véritable faille de la croute terrestre est le théâtre d’une chute d’eau fracassante de plus de 100m de haut !

Avec ses consœurs de Niagara, au Canada et Iguaçu, au Brésil, ces trois chutes d’eau sont sans doute les plus impressionnantes au monde… A voir au moins une fois dans sa vie !

Découvertes en 1855 par un explorateur écossais, David Livingstone, les Chutes Victoria sont désignées sous le nom de Mosi-oa-Tunya, («la fumée qui gronde») par la population locale.

Depuis, la ville de Victoria’s Falls s’est construite avec le tourisme généré grâce aux Chutes… Vous y trouverez des hôtels, des tours operator, un supermarché, des boutiques de souvenir et  même un casino !

Les Chutes elles-mêmes sont à un peu moins de deux kilomètres du «cœur» de la ville, elles se situent dans un très beau parc verdoyant protégé, uniquement ouvert aux piétons…

L’entrée est payante mais la promenade dans ce parc vaut vraiment le détour et permet de voir les Chutes depuis le Zimbabwe, c’est à dire de face… et ça c’est tout simplement impressionnant !

victoria-falls-south-africa

Une multitude de petites îles divisent le flot du fleuve Zambèze et forment plusieurs chutes distinctes :

Devil’s Falls, (Chutes du Diable),

Main Falls, (Chutes Principales)

– Horse Shoe Falls, (Chutes du Fer à Cheval)

Armchair Falls, (Chutes du Fauteuil)

Eastern Cataract, (Cataracte de l’Est)

Il y a deux saisons principales dans cette zone de l’Afrique, la saison sèche et la saison des pluies, qui changent complètement le visage de ces Chutes…

Pendant la saison sèche (entre avril et novembre), le débit d’eau du fleuve faiblit et le nuage de vapeur d’eau qui s’échappe des Chutes s’en trouve réduit. C’est un avantage car cela permet de les voir parfaitement depuis la rive du Zimbabwe.

Pendant la saison des pluies (entre novembre et avril), le débit d’eau est énorme et permet de voir les Chutes dans toute leur puissance, tant par la quantité d’eau que par le grondement émis par son fracas. Le nuage de vapeur qui s’élève au dessus des Chutes est alors très épais et il est difficile de voir clairement les chutes depuis la rive d’en face…

A vous donc de bien choisir votre période !

victoria-falls-zambia-wallpapers

Ce nuage de vapeur d’eau permet le développement d’un microclimat tout autour des Chutes et donne naissance à une faune et une flore très riche. Les cascades sont alors dans un bel environnement verdoyant et luxuriant de vie !

Autour des Chutes, beaucoup d’activités sont proposées. Pour les accros à l’adrénaline, il est possible de faire du saut à l’élastique au dessus du Canyon. Pour les mordus de sports aquatiques, des descentes en rafting et autres randonnées en kayak sont aussi possibles.

Enfin, pour ceux qui préfèrent les airs, les tours en avion ou en hélicoptère sont aussi offert par différentes compagnies.

Ultra-Light-Floyd-Victoria-falls-11

Mais un conseil, si vous voulez vivre une expérience unique et inoubliable, le tour en hélicoptère au dessus des Chutes est à ne pas louper !

Malgré un roulement très important (vous ne resterez que 15min dans l’hélicoptère, pour environ 150$ par personne), c’est l’activité incontournable si vous voulez vraiment vous rendre compte de l’ampleur de ce phénomène naturel magistral et grandiose !

Survoler les Chutes permet, en effet, de prendre conscience de leur taille gigantesque, de la quantité d’eau qui s’y jette mais aussi de la beauté de l’environnement qui les entoure…

Et avec un peu de chance, un arc-en-ciel au dessus du nuage de vapeur vous offrira un cliché inoubliable à jamais gravé dans votre mémoire !

victoria-falls-1g

Un apéritif sur les eaux du fleuve Zambèze au coucher du soleil est aussi une activité immanquable. Une petite balade en bateau de 2h vous permet de voir la faune et la flore des rives de ce fleuve gigantesque.

Et avec un peu de chance vous pourrez y voir des crocodiles (le fleuve en est infesté), des hippopotames et une multitude d’oiseaux aux couleurs incroyables…

10663018_10203832930436936_1210959734_o

Outre la rive du Zimbabwe, il est possible de se rendre en Zambie (le visa est payant) où de nombreuses activités sont là aussi possibles. Baignade dans des piscines naturelles pendant la saison sèche, traversée du fleuve à pied au plus proche de la faille, randonnée sur les rives zambiennes…

Astuce : Si vous n’avez pas envie de payer le visa pour la Zambie les autorités vous laissent traverser la moitié du pont qui sépare les deux pays. Depuis ce pont vous serez au dessus du canyon et vous pourrez voir une partie des chutes dans leur écrin de verdure. Parfait pour un premier aperçu des cascades avant de parcourir le parc…

577703__victoria-water-falls-zimbabwe_p

Les Chutes Victoria sont parmi les rares chutes d’eau naturelles à être très préservées. C’est un des derniers endroits où il est facile de se sentir minuscule face à la puissance de la nature (presque) vierge.

Alors un conseil, n’hésitez pas et allez découvrir ce spectacle à couper le souffle tant qu’il en est encore temps !

728x90.gif

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Cécile Sinquin, 27 ans

Travel Addict depuis toujours, j'ai vécu plus longtemps à l'étranger qu'en France dans ma jeune et courte existence. Je cherche à découvrir ce monde qui à tant à offrir, comprendre les cultures... La routine est ma bête noire, l'émerveillement est mon moteur, voir le monde d'un autre œil pour en percevoir toute la beauté. « Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir, et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns. »
Cécile Sinquin, 32 voyages et 20 pays au compteur, a signé 6 articles et 7 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages