J'ai testé : Cram Cram, le magazine voyages pour enfants

Par Chloé DecruyTeam TDMLe 31 05 2021

Que vous soyez des fidèles de TDM ou que vous ayez découvert ce site en surfant sur internet ou les réseaux sociaux, une chose est sûre, c’est que vous êtes des passionnés de voyages !

Et voyager peut se faire de mille façons : la preuve en est au regard des nombreuses expériences partagées avec vous depuis la création de TDM !

Alors, quand les voyageurs (comme nous) deviennent parents, la suite de l’aventure veut qu’on puisse faire découvrir notre magnifique planète à nos p’tits bouts, dès que possible !

Et si certains sont partis avec bébé en sac à dos, d’autres ont attendu qu’il soit propre / qu’il sache marcher / qu’il soit autonome… Je fais partie de ceux-là. Sauf que, pas de chance, l’année où je décide que ça y est, on peut enfin partir loin, paf : pandémie mondiale ! Les avions restent cloués au sol et nous on s’organise des voyages à 100 km autour de chez nous.

Alors, pour faire voyager bien plus loin nos minis (et en attendant les prochains voyages au bout du monde – sans masque, sans restriction et sans pandémie -), il nous reste l’imaginaire !

En effet, quoi de mieux pour s’évader que de raconter des histoires ?

Et on le sait : le pouvoir de l’imaginaire est bien plus fort chez les enfants. Leur raconter des voyages, les faire rêver de paysages incroyables ou leur parler de cultures différentes : voilà comment semer la petite graine qui leur donnera plus tard cette envie folle, passionnante, de partir découvrir le monde… (D’ailleurs, je ne sais pas vous, mais moi, tout ça, c’est à cause de Tintin et le temple du soleil !)

Bref, quand Cram Cram nous a proposé de tester son magazine pour enfants sur le voyage, j’ai tout de suite dis oui ! Car j’étais vraiment curieuse du contenu et parce qu’il faut bien le dire, je suis en manque de voyages… pas vous ?

Mais Cram Cram, qu’est-ce que c’est ?

C’est un magazine voyages pour les enfants de 7 à 12 ans. A chaque parution, c’est un nouveau pays, une nouvelle région, qui est mis en avant.

L’idée : donner envie aux enfants de découvrir le monde au travers de rencontres, d’histoires… Le magazine est bimensuel, et chaque deux mois c’est un plaisir de découvrir dans sa boite aux lettres un nouveau carnet de voyages pour partir explorer le monde !

D’un format carré juste à la bonne taille pour les petites mains curieuses, Cram Cram propose à chaque numéro un carnet de voyage relatant l’histoire d’une famille autour du monde avec récit et photos. A l’intérieur, le voyage continue avec l’animal du mois, puis la grande histoire : un conte traditionnel du pays présenté.

Pour rester dans la découverte du pays en question, Cram Cram propose dans chaque numéro une section : le « Coin des curieux », où vous retrouverez un DIY  comme la fabrication d’un jouet artisanal ainsi qu’une recette. Les blagues et la boite à idées permettent, elles, des entractes ludiques. Enfin, la « Cram Cram encyclo » permet d’aller plus loin sur les connaissances du pays.

Cram Cram, des valeurs que l’on soutient chez TDM !

Qui voyage ne peut être que sensible aux questions d’environnement et d’éthique ! Aussi, lorsque l’on découvre l’éthique de ce magazine jeunesse, on ne peut qu’être en accord avec ses valeurs et avoir envie de soutenir ce magazine voyages pour enfants :

  • Environnement : Cram Cram est une entreprise locale dont l’impression se fait à moins de 10 km. Il est zéro déchet car il n’est pas distribué en kiosque (car saviez-vous, qu’il y a en moyenne 50 à 60% d’invendus détruits en France, soit des tonnes de papier imprimé et transporté pour finir à la poubelle !). Outre le réseau d’abonnés, on peut néanmoins retrouver Cram Cram en kiosques éco-citoyens et dans certains magasins bio. Le papier utilisé est évidemment certifié PEFC.
  • Éthique : Cram Cram est sans pub, et ça, ça nous plait ! En effet, on sait que les enfants ne sont pas encore armés et sensibilisés contre cette machine à consommer qu’est la publicité. Le magazine est une entreprise familiale qui fonctionne en SCOP, ce qui signifie qu’une part importante des bénéfices est réinjectée dans l’entreprise. De plus, il est collaboratif puisque des familles globe-trotteuses sont invitées à chaque numéro pour raconter leur voyage, et les petits lecteurs à envoyer leurs blagues !
  • Diversité : Cram Cram encourage au respect de la différence. En proposant une découverte du monde dans toute sa diversité, ce magazine a pour vocation de susciter l’envie d’aller vers l’autre, de découvrir des cultures différentes de la sienne afin de comprendre le monde qui nous entoure. Par ailleurs, Cram Cram propose un contenu sans sexisme, ni stéréotypes (beaucoup trop souvent présents dans les lectures enfantines).

Cram Cram, mon avis de maman :

D’abord, quelle excitation de découvrir dans sa boite aux lettres autre chose que des factures ! Un peu comme une carte postale qui vient de loin et que l’on attendait avec impatience !

Qui de moi ou ma fille était la plus pressée de lire le magazine ? La question est posée :)

Ensuite, vient le plaisir de lire des récits de voyages écris par d’autres voyageurs… Et puis, à la fois les visuels, la mise en page, tout est pensé pour emmener le lecteur loin des sentiers battus. Évidemment, je suis aussi très sensible au fait qu’il n’y ait pas de pub dans Cram Cram, et que le magazine soit à la fois un objet de divertissement et en même temps d’apprentissage.

En tant que maman, la partie « Blagues » m’a moins parlée mais c’est clairement la double page que j’ai le plus relue à ma fille ! Comme quoi :)

N’étant également pas très « atelier manuel » et DIY, la fabrication du jouet n’a pas franchement arrêté mon regard. Néanmoins, il me semble très positif de pouvoir proposer des solutions slow living dans un magazine pour enfants aux valeurs éthiques et environnementales fortes.

Cram Cram, l’avis de ma fille :

Ma fille est en grande section et ne sait pas encore lire. Elle n’a donc pas testé le magazine en autonomie. Comme évoqué plus haut, elle a adoré la partie « Blagues ». Il me semble que c’est dû en partie aux dessins de BD plus ludiques que les seules photos de voyage. En effet, la partie reportage l’a moins intéressée, mais ce doit être dû à l’âge. Elle aurait bien aimé des jeux et une petite BD avec des personnages que l’on retrouve d’un numéro à l’autre.

Certains contes l’ont passionnée (mention spéciale pour La Yara, Amérique Latine). L’animal du mois a lui aussi été très apprécié.

Et par son petit format très pratique, elle l’emporte avec elle et se l’est approprié facilement. Nous avons pu ensuite discuter des différents pays découverts dans Cram Cram (magazines testés : Amérique Latine – Namibie – Pays-Bas), et les situer ensemble sur la carte.

En résumé :

En tant que passionnée de voyages, pouvoir faire découvrir à ma fille le monde au travers d’un magazine qui compile une histoire, un reportage et plusieurs rubriques (pour aller plus loin dans la découverte), la lecture de Cram Cram a été un vrai plaisir !

Et savoir qu’il existe dans la presse jeunesse un magazine entièrement dédié au voyage pour ce qu’il est, c’est-à-dire l’éveil de la curiosité, cela rassure et donne envie de faire bien plus attention aux lectures que nous mettons entre les mains de nos enfants !

Chez TDM, on vous recommande donc chaudement d’aller découvrir Cram Cram, parce que lire l’ailleurs, c’est déjà voyager en soi !

Alors, si vous aussi vous êtes curieux et souhaitez soutenir un projet pédagogique aux valeurs fortes, courrez vous abonner à Cram Cram !

A propos de l'auteur

Cet article a été proposé par Chloé Decruy, 37 ans

Dilettante, rêveuse et grande amoureuse. Lorsque je découvre le bonheur d'aller voir ailleurs cela devient alors une composante essentielle d'un équilibre de vie épanouie. Après un premier voyage d'un an et demi en Amérique du Sud en mode "exploratrice" qui marque définitivement ma vision du monde, je tente un retour à la normale dans un univers qui me semble désormais étriqué. Mais le voyage me rattrape et pour le réinvestir, je me reforme en tant qu'agent de voyage. Pas de boulot et le deuil de mon père à faire (lui qui faisait voyager mon imaginaire), m'amène à tout envoyer balader pour un "voyage thérapie" de 7 mois en Asie. Le continent du zen me séduit et me reconstruit. De retour dans une France qui a beaucoup à faire depuis quelques temps, je me suis lancé un nouveau voyage : celui d'être parent et de faire découvrir à mon bout d'chou une Terre qui a encore plein d'histoires à raconter !
Chloé Decruy, 21 voyages et 20 pays au compteur, a signé 22 articles et 1 avis d'hotels sur TDM.
Voir son profil, ses articles et ses voyages