Menu 

Guide : 4 jours à Edimbourg

Capitale de l’Écosse, Edimbourg ou « Auld Reekie » (comme on dit en Scotts ) signifie « vieille enfumée »… un surnom faisant référence aux fumées noires qui s’échappaient jadis de ses nombreuses cheminées et qui lui colle toujours à la peau.

Aujourd’hui encore, les bâtiments gardent les traces noirâtres des retombées de suie qui, sur ses grandes pierres si particulières, donnent une ambiance et un style mystique à l’ensemble de la ville.

Par Tom - 1 mai 2017

Les principales curiosités de cette petite capitale se visitent aisément à pieds. Et pour apprécier les couleurs de ses nombreux jardins ainsi que de ses alentours verdoyants, le printemps est clairement la saison à privilégier.

Du coup chez TDM, on vous a concocté un petit guide (non exhaustif) des choses à voir et visiter en 4 jours sur place !

Premier Jour :

Pour ce premier jour, pourquoi ne pas commencer votre découverte par le « Vieille Ville » et les monuments historiques ??

Le Château d’Edimbourg (16£ l’entrée) donne justement à toute la ville d’Edimbourg son ton médiéval et historique ! Cette imposante forteresse datant du XIIème domine l’ensemble de la cité depuis la colline située en son cœur. Château fort typiquement médiéval, ses différents ensembles servent aujourd’hui de musées et d’expositions sur les différents périodes de l’Histoire ayant façonné la ville et le pays, permettant ainsi aux curieux d’admirer de nombreux artefacts, dont les joyaux de la couronne.

Petit conseil : arrivez à l’ouverture est une bonne option… afin d’éviter les traditionnels groupes et autres cars de touristes !

Vous pouvez ensuite descendre vers la vieille ville depuis l’esplanade du château, en empruntant Castlehill puis Hight Street (Royal Mile). Perdez-vous dans ce dédale de ruelles, les fameuses « closes » si typiques d’Edimbourg, et participez à la visite guidée de The Real Mary King’s Close, véritable ville sous la ville… hantée selon la légende !

Outre cette attraction résolument hors du temps et qui vous en apprendra beaucoup sur la vie au XVIIème siècle, cette artère principale est tout simplement des plus charmantes : la Cathédrale Saint Gilles et sa somptueuse chapelle (XIIème siècle), le palais de justice, ou encore la maison de John Knox. Au début de la rue, les amateurs de Whisky s’arrêteront bien évidemment au Scotch Whiskey Heritage Centre  où plusieurs formules de visites sont proposées (dès 16£).

En fonction de la saison de votre visite et de la météo, il se peut que vous soyez tentés d’acheter l’une des écharpes en laine d’agneau typiques de l’Écosse. Petite remarque à ce sujet : évitez les prix a priori bon marchés (10-15£)… du Made in China malheureusement.

Seules 4 boutiques à Édimbourg proposent de vraies belles écharpes fabriquées localement. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur leur provenance !

En fin de journée, dirigez-vous vers Grassmarket, afin de profiter de l’ambiance soooo British des Pub et de vous restaurer dans l’un de ses nombreux restaurants, de visiter les derniers vestiges du Telfer Wall et, lorsque les couleurs se font plus sombres, de vous rendre dans Greyfriars Kirkyard, ancien cimetière aux allures gothiques, réputé pour être le cimetière le plus hanté au monde et abriter notamment le fantôme de George MacKenzie  !

Deuxième Jour :

Pour cette deuxième journée, les accrocs du shopping pourront d’abord aller flâner dans la « Nouvelle Ville », dominant Princes Street Garden.

Prenez Princes Street en direction de Calton Hill, où vous admirerez en chemin le Scott Monument. Calton Hill, est considéré comme l’acropole de la ville, avec le Nelson Monument et le National Monument. L’endroit offre une belle vue sur la ville et la baie au loin.

C’est également le spot parfait pour photographier le Château ou, plus loin, Arthur’s Seat.

Cette petite marche s’effectue rapidement, et vous laisse ensuite le temps de visiter Holyroodhouse Palace (compter 2-3h de visite, 12.5£ l’entrée), résidence de la famille Royale d’Écosse, ancienne demeure de Marie Stuart mais surtout, emplacement de la somptueuse abbaye d’Holyrood.

Si le temps (et l’envie) vous le permet, vous pouvez jeter un œil au parlement Ecossais, dont l’architecture est ,elle, plus contemporaine.

Dans l’après-midi, lancez-vous dans l’ascension (modeste) d’Arthur’s Seat ! Le sommet ne culmine qu’à 215m d’altitude, mais attention au vent violent ! Plusieurs sentiers s’offrent alors à vous. Ce grand parc en pleine ville permet de prendre un bon bol d’air, et une vue majestueuse à 360° sur tout Édimbourg !

Troisième Jour :

Pour ce troisième jour, continuez d’arpenter la nouvelle ville et le restant de ses « must-see » : la Royal Scottish Academy (un temple de style Grec abritant de jolies expositions) et la Scottish National Gallery (très belle collection d’arts, et bâtiment majestueux).

Vers Queens Street Gardens se trouve la Scottish National Portrait Gallery. L’intérieur, très néogothique et récemment rénové, propose une collection variée de portraits d’hommes et de femmes célèbres.

Dans l’après-midi, vous pouvez emprunter Queensfery Street et rejoindre Dean Bridge puis, tout en longeant le lit du tranquille et reposant Water of Leith, rejoindre le paisible quartier de Dean Village, un joli village d’anciens meuniers.

Dans la continuité du fleuve, vous arrivez à la Scottish National Gallery of Modern Art, composée de deux imposants bâtiments et entourée de jardins verdoyants !

Quatrième Jour :

Pour ce dernier jour, dirigez vous vers une attraction majeure et incontournable d’Édimbourg : le Royal Botanic Garden !

Rien de tel que de s’y rendre à pied afin de visiter des lieux assez insoupçonnés, et pourtant charmants sur la route : les Stockbridges Colonies, séries de maisonnettes en pierres typiques, avec terrasses et petits jardins, situées le long du Water of Leith ; l’endroit rime résolument avec le mot « paisible » !

Plus loin, le petit Stockbridge Market (attention : uniquement le dimanche !) et ses spécialités Écossaises. Enfin, dirigez-vous vers Ann Street : de magnifiques villas Géorgiennes, très prisées, très huppées, et dotées de jardins (presque trop) parfaits !

Plus loin, le jardin botanique s’étend sur 28 hectares, et est l’un des plus réputés au monde. Il comprend près de 36000 plantes en 15000 espèces différentes ! Notamment des serres tropicales avec des nénuphars géants d’Amazonie (serres dont l’entrée est payante : 5£).

Un véritable havre de paix incontournable lors d’un week-end prolongé à Édimbourg !

Dans cet agenda déjà bien chargé, il faut absolument rajouter deux attractions : le National Museum of Scotland, dont les collections retracent les histoires naturelles, archéologiques, scientifiques, etc. de l’Écosse toute entière.

Ce musée est tout simplement impressionnant et surtout, très abordable. Un Must-See !

Puis, plus loin, la chapelle Rosslyn (9£ l’entrée) vaut également le détour… décorée de sculptures, gravures et autres décorations…

 

Ce périple se modèle évidemment en fonction des préférences de chacun, des moyens de transport privilégiés et surtout, de la météo (plus que changeante !). Il y a de toute façon beaucoup de choses à faire et à voir, et on ne sait où donner de la tête dans cette ville, véritable musée à ciel ouvert !

Par Tom

Ayant étudié en école de commerce, j'ai eu l'opportunité ces dernières années de vivre à l'étranger et plus récemment, de voyager plus occasionnellement. J'ai pris goût à ces aspects découverte, aventure, inconnu, adaptation, etc. qui donnent pour moi une vraie valeur ajoutée au voyage, et permettent une immersion totale dans les cultures qu'on découvre !

  • 14
    articles
  • 13
    voyages
  • 12
    pays

Envie de voyage et d'évasion ?

Suivez-nous sur Facebook pour ne pas louper nos prochains articles.

Suivez TourDuMonde.fr sur Facebook !

Vos commentaires

Laisser un commentaire