Menu 

Pérou : En avant pour l’extraordinaire Rainbow Moutain !

« Rainbow Moutain », « Montana de Siete Colores » ou encore « Vinicunca », ces noms ne vous évoquent peut-être rien… et pourtant cet endroit magique du Pérou est l’un des nouveaux lieux tendances proposé par les agences touristiques depuis quelques années au pays des Incas.

Par Tom - 9 juillet 2017

A 3h de Cusco en van (ville de départ des différents hauts-lieux du pays, dont l’immanquable Macchu Pichu), cette randonnée vaut clairement le détour et peut totalement s’intégrer sur une journée (voire plus) lors d’un votre trip dans la région.

Suivez nous, on vous y emmène !

Avant le départ :

Chez TDM, on se fait un devoir dans chacun de nos articles de vous donner quelques trucs et astuces afin de préparer au mieux vos périples aux quatre coins du monde… Du coup pour profiter un max de cette sublime randonnée sur la Rainbow Mountain, voici nos quelques conseils :

  • Évitez ABSOLUMENT de partir lors de la saison des pluies (décembre – avril). Le spectacle y est nettement moins bluffant, voire même inexistant ! Une partie de la « route » qui mène à la Rainbow Mountain étant étroite et sinueuse, la saison des pluies rend le parcours en van vraiment risqué. Bref, vous risquez d’être déçu !
  • Cette randonnée en altitude (5100m au point culminant), nécessite une acclimatation préalable, et ce même si le dénivelé n’est pas important (400m environ). On vous conseille donc de rester quelques jours à Cusco avant le début de votre trek, ou de finir par la Rainbow Mountain après avoir parcouru les hautes altitudes Péruviennes et Boliviennes.
  • Etre (cela va sans dire) en bonne condition physique.
  • Au niveau de l’équipement, prévoyez du chaud : bonnets, petits gants, doudounes, polaires ou encore sous-vêtements techniques ; rien ne sera de trop à cette altitude, même en plein soleil ! Et bien entendu, des chaussures de marche correctes. Pour en savoir plus sur le genre d’équipement à prévoir pour bien préparer vos randonnées/treks au Pérou ou ailleurs, allez faire un tour sur notre article dédié à cette problématique.

Pour y accéder :

Il vous faudra réserver auprès d’une agence à Cusco, et à ce niveau-là, vous aurez l’embarras du choix !

Des agences peu fiables en passant par celles beaucoup plus cleans, les tarifs n’oscilleront pas significativement pour un périple à la journée (entre 60 et 90 Soles environ, comptez 10 Soles pour l’accès au site, compris ou non dans les tarifs).

Cela comprend :

  • Pour le tarif le plus basique : le trajet aller-retour, le petit-déjeuner (sommaire), le déjeuner (sommaire aussi), et des bâtons de marche.
  • Pour un tarif plus onéreux, attendez-vous à un service un peu plus à la hauteur, mais aussi à quelques extras : guide, bouteille d’oxygène, ponctualité irréprochable (pas le cas de toutes cependant), etc.

Petite remarque : certaines agences sont officielles, d’autres non. Il est possible de le savoir en leur demandant leur autorisation d’exercer, et également de vérifier leur enregistrement à la Direction Régionale du Commerce Extérieur et du Tourisme (localisée vers la place Tupac Amaru à Cusco). Un petit renseignement qui pourra changer pas mal de choses au niveau de votre prise en charge, de votre assurance (en cas de litige, ou d’un souci plus grave lors de l’ascension)… A ne pas négliger !

Autre chose : cette sublime randonnée devient (malheureusement) de plus en plus victime de son succès, entraînant chaque année un nombre croissant de touristes. A ce titre, d’autres agences peut-être moins orientées tourisme de masse vous proposeront un trek alternatif, sur plusieurs jours, sortant des sentiers battus.

Le Jour J :

Départ aux aurores, entre 3h30 et 4h30 du matin. Un van vient en général vous chercher à votre hôtel, puis récupère d’autres touristes. Premier trajet d’environ 2h30 jusqu’au point de rendez-vous pour le petit déjeuner, dans la vallée, afin de prendre quelques forces. Ne vous gavez pas trop non plus, une marche solide vous attend !

S’en suivent 30 minutes de route, toujours en van, jusqu’au point de départ de la randonnée. Petit brief de votre accompagnateur, et en avant pour environ 1h20 de marche jusqu’au sommet !

Prenez votre temps, respirez à plein poumons, hydratez-vous régulièrement, aidez-vous éventuellement de quelques feuilles de coca (préparées préalablement en thé, ou chiquées), et marchez à votre rythme !

Le sentier n’est en lui-même ni long, ni difficile. Le dénivelé n’est pas insurmontable, mais l’altitude rend le dioxygène plus rare ! Et cela se fait rapidement sentir… Néanmoins, avec une bonne acclimatation préalable, la marche s’effectue sans trop d’accrocs.

Dans le pire des cas, vous pouvez toujours opter pour un cheval, proposés par les locaux sur tout le trajet (environ 40 soles pour la seule montée). Même s’il fait mal au cœur de voir que eux aussi ont des difficultés, ce peut être une option si vous n’y arrivez pas du tout… Les quelques derniers mètres doivent en revanche forcément se faire à pied.

Mais en haut, les quelques difficultés de « l’ascension » valent clairement le détour. D’un côté, l’arc en ciel de la montagne, résultant des différentes couches de sédiments : oxyde de fer, sulfate de cuivre, ou encore souffre… Une vraie carte postale ! De l’autre, un glacier culminant à près de 6000m, composant l’ensemble de la cordillère Vilcanota. Et tout autour, à perte d’une vue à 360°, le restant de la cordillère des Andes.

Sublime et inoubliable !

En contrebas, à gauche du sentier de randonnée, de nombreux alpagas domestiques (et quelques guanacos sauvages, si vous avez de la chance !), broutent sur les prairies.

Descendez donc par ce versant-là, loin de l’afflux du sentier de randonnée, afin de prendre quelques clichés de ces sympathiques animaux !

Le retour par van se fait au même endroit qu’à votre arrivée. Sur la route, vous vous arrêtez au même spot qu’à l’aller afin de profiter d’un déjeuner bien mérité ! Retour sur Cusco dans la foulée, aux alentours de 19/20h.

La montagne Vinicunca, au-delà de l’aspect tourisme de masse qu’elle véhicule parfois, vaut vraiment le détour. Attention toutefois à ne pas prendre cette randonnée à la légère. Une petite préparation, même sommaire, est indispensable afin que chacun puisse apprécier la grandeur de cette marche à sa juste valeur !

Voilà vous savez tout. Il ne vous reste plus qu’à prendre vos vols… direction le Pérou !

 

Photos de Tom Raoux pour TDM.

 

Par Tom

Ayant étudié en école de commerce, j'ai eu l'opportunité ces dernières années de vivre à l'étranger et plus récemment, de voyager plus occasionnellement. J'ai pris goût à ces aspects découverte, aventure, inconnu, adaptation, etc. qui donnent pour moi une vraie valeur ajoutée au voyage, et permettent une immersion totale dans les cultures qu'on découvre !

  • 14
    articles
  • 13
    voyages
  • 12
    pays

Envie de voyage et d'évasion ?

Suivez-nous sur Facebook pour ne pas louper nos prochains articles.

Suivez TourDuMonde.fr sur Facebook !

Vos commentaires

Laisser un commentaire