Menu 

Indonésie : A la découverte des îles Togian, un archipel paradisiaque et méconnu !

L’Indonésie, environ 17 000 îles. Quelques noms nous viennent spontanément à l’esprit quand on pense à ce joli pays du Sud-Est asiatique : Bali, Java, Florès ou encore les Gilis… Des destinations déjà bien connues des voyageurs et où le tourisme (parfois de masse) en est devenue l’économie principale.

Mais beaucoup, beaucoup d’îles restent encore méconnues… Parmi elles, les îles Togian, véritable paradis sur Terre !

Par Chloé Decruy - 13 février 2015

Situées juste sous la ligne de l’Équateur, dans la baie de Tomini, au Nord de l’île de Sulawesi (aussi connue sous le nom des Célèbes), les îles Togian sont encore préservées du tourisme de masse…

Mais le Paradis c’est comment du coup ?

Eaux turquoises, jungle très dense, sable blanc… Mais surtout, surtout : des récifs de coraux à couper le souffle, des couleurs et une visibilité qui rivalisent de beauté dans cet immense aquarium naturel… Vous aurez alors juste besoin d’un masque, d’un tuba… et en avant pour le bonheur !

Vous pouvez partir à la journée pour un « snorkelling trip » et vous arrêter manger du poisson grillé sur la plage déserte d’une petite ile inhabitée… Croyez moi, le pied intégral !  Ou encore vous arrêter à « Hotel California », comme la surnomme les locaux, une cabane construite sur l’eau au milieu de la mer, au milieu de nulle part…

hotel california

Composé de 52 îles, l’archipel des Togian se vit et se découvre principalement à bord de petits bateaux locaux : de petites pirogues à moteur avec flotteurs en bambou… C’est en se baladant à bord de ces embarcations traditionnelles que l’on peut notamment découvrir les villages Bajau !

Des maisons sur pilotis, un pont en bois qui relie le rivage au dessus de l’eau transparente, des enfants qui courent autour de vous et des adultes souriant de leurs yeux pleins de soleil… Peuple surnommé « Les Nomades des Mers », les Bajaus vivent de leur pêche, en se déplaçant des Philippines aux Célèbes indonésiennes, jusqu’aux côtes de Kalimantan.

C’est donc sur l’eau et en partant à la découverte de ses habitants incroyables que l’on découvre véritablement les îles Togian !

IMG_5245

IMG_5180

Mais, sachez le avant de partir : le Paradis, ça se mérite !

Sans doute la chose LA plus indispensable à avoir pour un périple aux Togian : du temps !

En atterrissant au Nord de Sulawesi, à Manado, il vous faudra faire 10 heures de voiture/taxi jusqu’à Gorontalo, une petite ville charmante au nord du golfe de Tomini… Il existe néanmoins pour les plus pressés, une ligne aérienne Manado-Gorontalo.

Puis au départ de Gorontalo, vous devrez embarquer sur un ferry. La traversée dure toute la nuit, avec un départ uniquement deux fois par semaine. Au petit matin, vous débarquerez dans un décor de rêve à Wakai, la plus grosse ville de l’archipel des Togian !

Si en revanche vous arrivez du Sud de Sulawesi à Makassar, il vous faudra prendre un vol jusqu’à Luwuk, puis faire un trajet en voiture jusqu’à Ampana… pour finir par 3 heures de ferry jusqu’aux Togian ! Il vous faudra donc du temps, du temps et encore du temps !

Le Paradis, façon Robinson !

Pour ceux qui envisagent ce Paradis façon 5 étoiles et piscine sur lagon, désolée mais il va falloir passez votre chemin…

Les premiers touristes n’étant arrivés sur ce bout de terre qu’en 1995 et les îles Togian étant un archipel assez méconnu, les infrastructures n’ont pas tellement changées depuis…

Chaque « Resort » (comme on les appelle ici) est composé de bungalows en bois (certains en dur), très simples, avec douche à l’indonésienne (un bac rempli d’eau et un récipient pour s’asperger… A la Robinson on vous dit !).

Pour choisir votre « Resort », il vous faudra fonctionner essentiellement avec le bouche à oreille, ou sympathiser avec des rabatteurs. Vous trouverez bien quelques adresses sur internet… mais de toute façon, pas de connexion sur les îles… Encore un détail qui vous fera comprendre qu’ici vous êtes bien loin de nos « civilisations modernes » et ultra connectées.

Quelque soit votre « Resort », le prix de la chambre est donné par personne, avec les 3 repas inclus (essentiellement de riz et du poisson frais). Comptez en moyenne 15 à 20 euros par jour.

IMG_5281

Le Paradis, ça se préserve !

Après la pêche à la dynamite dans les années 90 qui a détruit les coraux proches des villages, c’est aujourd’hui la pollution, et surtout le traitement des déchets, qui pose problème dans ce coin du monde.
Les eaux sont claires et sublimes, c’est vrai mais malheureusement, il arrive aussi d’y voir des poissons manger des sacs plastiques…

Alors, même si le lieu est encore relativement préservé, lors de votre périple pensez à quelques petits gestes simples permettant de diminuer un tant soit peu la pollution que vous amènerez inévitablement avec vous !

Apportez du savon bio dans vos bagages plutôt que du shampooing qui pollue les nappes phréatiques et dont les bouteilles vides se retrouveront dans la mer, ou, au mieux, brûlées. N’hésitez pas non plus à ramasser les plastiques que vous trouverez en nageant, certains Resorts ont une poubelle exprès sur la plage.

IMG_5464

Et avant de partir, quelques dernières infos utiles : actuellement, il existe un peu moins d’une quinzaine de « Resorts »sur l’archipel, parmi lesquels : 2 de haut standing et 3 qui ont une école de plongée sérieuse, avec du matériel de bonne qualité.

Le « Public Boat » fait la liaison entre Wakai et Malenge, tous les jours sauf le vendredi, et dessert presque toutes les îles sur lesquelles il y a un Resort. Pour se déplacer d’une île à l’autre en dehors du Public Boat, il faut prendre un bateau à moteur (environ 20 euros pour 1h), que l’on peut partager jusqu’à 8 personnes.

IMG_5229

Alors, si les paradis perdus, synonymes de plages et d’îles désertes, de poissons grillés et de cocotiers vous ont toujours fait fantasmer, les îles Togian sont définitivement à mettre dans votre Bucket List !

IMG_5262

 

Photos de Chloé Decruy pour TDM.

Par Chloé Decruy

Dilettante, rêveuse et grande amoureuse. Lorsque je découvre le bonheur d'aller voir ailleurs cela devient alors une composante essentielle d'un équilibre de vie épanouie. Après un premier voyage d'un an et demi en Amérique du Sud en mode "exploratrice" qui marque définitivement ma vision du monde, je tente un retour à la normale dans un univers qui me semble désormais étriqué. Mais le voyage me rattrape et pour le réinvestir, je me reforme en tant qu'agent de voyage. Pas de boulot et le deuil de mon père à faire (lui qui faisait voyager mon imaginaire), m'amène à tout envoyer balader pour un "voyage thérapie" de 7 mois en Asie. Le continent du zen me séduit et me reconstruit. De retour dans une France qui a beaucoup à faire depuis quelques temps, je me suis lancé un nouveau voyage : celui d'être parent et de faire découvrir à mon bout d'chou une Terre qui a encore plein d'histoires à raconter !

  • 9
    articles
  • 19
    voyages
  • 19
    pays

Envie de voyage et d'évasion ?

Suivez-nous sur Facebook pour ne pas louper nos prochains articles.

Suivez TourDuMonde.fr sur Facebook !

Vos commentaires

Laisser un commentaire