Menu 

Équateur : Isla de la Plata, une alternative économique aux Galapagos !

L’Équateur et son mythique archipel des Galápagos vous ont toujours fait rêver pour ses paysages de bout du monde et sa faune très spécifique mais vous n’avez pas les moyens financiers de vous y rendre ?

Pas de panique, l’île de la Plata, à 40 km au large des côtes de l’Equateur, permet d’avoir un petit avant goût des Galápagos pour presque rien…

Par Isia Mook - 8 mai 2016

Les Galápagos font rêver plus d’une personne dans le monde, du simple voyageur amoureux de la nature, en passant par les biologistes/naturalistes qui, après avoir lu « L’origine des espèces » ou étudié la théorie de l’évolution de Darwin, aimeraient partir sur les traces de Charles Darwin et de cet archipel mythique. Cependant ce voyage a un coût assez conséquent même directement depuis l’Équateur !

En effet, situées à 1000km des côtes de l’Équateur, il vous faudra compter environ 400€ le billet d’avion A/R depuis Quito (capitale de l’Équateur) + 110€ de droit d’entrée sur le site + hébergements et excursions très chers. Autant dire que ce n’est pas à la portée de toutes les bourses…

Mais comme notre truc chez TDM, c’est (entre autres) de vous faire découvrir des endroits insolites ou méconnus de la majorité des touristes, nous avons décidé de vous présenter une alternative intéressante et moins couteuse que l’archipel des Galapagos : bienvenue à l’Ile de la Plata !

Comment s’y rendre ?

Accessible en à peine 45 minutes par bateau depuis le village de Puerto Lopez en Équateur, cette petite île fait partie du Parc National de Machalilla (qui comprend également deux autres sites à voir cette fois sur le continent).

A Puerto Lopez, vous trouverez de nombreuses agences/tour operator, regroupés sur la rue qui longe la plage, qui vous y emmèneront. Les prix sont assez similaires, comptez 40$ (35€) pour une excursion à la journée tout compris (bateau, pique-nique du midi, équipement snorkelling, accès à l’île, guide sur place) en période de migration des baleines (entre juin et septembre). Le reste de l’année il faut compter environ 30$ (25€).

Une fois sur l’île, plusieurs sentiers sont proposés afin de satisfaire randonneurs aguerris et marcheurs moins expérimentés : 5 sentiers de 1,6 à 5,8 km. Des visites guidées sont également proposées sur quelques chemins de l’île afin de sensibiliser les touristes à la faune et à la flore.

Cependant, soyez un minimum préparé car sur place hormis la Maison du Parc et des toilettes, il n’y a rien… Vous êtes ici au beau milieu de la nature !

Mais qu’y a-t-il à voir ? A faire ?

La végétation y est très sèche, vous ne verrez que des arbustes grisâtres, des cactus… Et disons le tout de suite, Isla de la Plata n’a pas grand intérêt pour les paysages et la flore malheureusement.

En revanche sa faune, est, elle bien plus intéressante et notamment pour ses oiseaux ! Ici les ornithologues amateurs ou confirmés trouveront leur bonheur : fous à pieds bleus, fous à pieds rouges, fous de Nazca, frégates, colibris, albatros, pinsons, pélicans et bien d’autres encore.

Les seuls mammifères présents sur l’île sont une espèce de rat, mais ils sont chassés car nuisibles pour les oiseaux. Pas non plus de gros reptiles comme aux Galápagos, seuls de petits lézards font leur apparition (plus rarement des serpents).

Malgré tout, les guides se feront une joie de vous raconter mille et unes anecdotes sur la vie sauvage de l’île, en voici quelques unes gardées en mémoire :

  • Les frégates attaquent les fous à pieds bleus pour les faire vomir et récupérer le poisson avalé par le fou.
  • Les frégates gonflent leur sac gulaire rouge lors des parades nuptiales.
  • La phase de séduction dure deux semaines chez le fou à pieds bleus avant de s’accoupler. Pendant cette période on peut les voir pousser des cris, et se donner des coups de becs.
  • La couleur bleue/rouge des fous sur leurs pattes devient de plus en plus foncée avec l’âge.

Pour ceux qui voudraient profiter autrement de Isla de la Plata, il est aussi possible d’y faire du snorkelling ! Cette activité étant largement suffisante pour apprécier la beauté de ces fonds marins et de nager au milieu de poissons aux multiples couleurs. Et avec un peu de chance on peut même se retrouver face à une tortue de mer !

Petit conseil : Si vous souhaitez assister au spectacle des baleines à bosses sur le trajet vous menant à Isla de la Plata, allez y pendant la période de migration de juin à septembre !

Pendant cette période (et d’autant plus en juillet et en août) vous serez quasiment sûrs d’en voir, le capitaine du bateau a l’habitude, et en général il n’hésitera pas à faire un détour pour vous permettre de les observer au plus près sans trop les déranger… Un moment magique !

En bref, l’île de la Plata est un très bon plan pour économiser de l’argent tout en vous permettant de découvrir des oiseaux extraordinaires, mais cela veut aussi dire faire l’impasse sur les paysages grandioses et les espèces emblématiques des Galápagos !

Alors à vous de choisir en fonction de la durée de votre séjour en Équateur et de votre porte-monnaie…

Par Isia Mook

Voyage, nature, animaux, photo, montagne, randonnées... J'aime vivre l'aventure, voyager avec un sac à dos. J'ai été habituée à voyager de cette façon depuis très jeune puis à 16 ans je fais mon premier grand voyage en solo au Pérou. Maintenant je profite de toutes les opportunités pour découvrir de nouveaux horizons. A ce jour mes endroits favoris sont l'Amazonie pour sa diversité incroyables d'espèces animales et végétales et l'Islande pour ses paysages grandioses.

  • 9
    articles
  • 20
    voyages
  • 15
    pays

Envie de voyage et d'évasion ?

Suivez-nous sur Facebook pour ne pas louper nos prochains articles.

Suivez TourDuMonde.fr sur Facebook !

Vos commentaires

Laisser un commentaire