Menu 

Comment voyager en étant lycéen ou étudiant ?

Chez TDM, notre dicton préféré est sans doute celui selon lequel « les voyages forment la jeunesse »… Car OUI on est jamais trop jeune pour voyager !

Car aujourd’hui en France, nous avons la chance de pouvoir bénéficier de nombreuses bourses spécialement conçues pour les jeunes et les étudiants. Les pays d’Europe restent les plus accessibles notamment grâce au célèbre programme étudiant Erasmus mais il existe de nombreuses autres possibilités…

Par Isia Mook - 26 septembre 2015

Quand on est jeune deux cas se distinguent : il y a ceux qui ont du temps (fin des études, année sabbatique etc.) et ceux qui n’ont que les vacances pour partir.

Dans les deux cas il est toujours possible de trouver une solution pour voyager, alors prenez de quoi noter et soyez prêt à partir !

Pour ceux qui ont du temps :

  • Bourse Zellidja :

Public : Jeunes de 16 à 20 ans
Type de voyage : Cette bourse s’adresse aux jeunes qui veulent réaliser une étude/recherche particulière dans le pays de leur choix. Le sujet est totalement libre et peut toucher n’importe quel domaine, tant que vous êtes acteur de votre projet. Attention : les stages et autres missions humanitaires ne rentrent pas en compte dans cette bourse.
Démarche : Elle est assez conséquente, dossier à remplir avant le départ (et avant le 31 janvier) suivi d’un oral puis d’un rapport d’étude et d’un carnet de route à remettre après le voyage. Mais si vous êtes investi dans votre projet et motivé, ça en vaut la peine car les bourses peuvent aller jusqu’à 900€ pour un premier voyage et jusqu’à 1100€ pour un second voyage.

Mais il existe biens d’autres bourses (Déclics jeunes, Défi jeunes, Envie d’agir etc) spécialement crées pour les jeunes… allez faire un tour sur leur site internet !

photo1681

Pour ceux qui n’ont pas le temps :

Parce que vos études vous accaparent, parce qu’il vous faut travailler à côté pour payer votre année scolaire… Mais pourquoi ne pas aller étudier à l’étranger ? Quelques semaines, plusieurs mois ou bien une année voire plus, tout est possible !

  • Stage :

Public : Être étudiant afin d’avoir une convention de stage
Vous pouvez partir à l’étranger dans le cadre d’un stage obligatoire (souvent en BTS, DUT et Master) mais aussi pendant les vacances si vous êtes étudiant en Licence ou Master à l’université.
Bourses : Lors de votre stage et en fonction du pays où vous vous rendez, de la ville où vous faites vos études, de votre région et de votre domaine d’étude, vous pouvez bénéficiez de bourses.

Erasmus : Pour un stage en Europe (pays de l’Espace Économique Européen c’est à dire les 28 de l’Union Européenne + Norvège, Islande et Liechtenstein). L’État, dans certains cas, peut également vous apporter une aide supplémentaire (par exemple le Ministère de l’Agriculture peut accorder jusqu’à 1000€ de bourse pour un stage en BTS agricole). Et en général le Conseil Régional a lui aussi une enveloppe dédiée aux stagiaire de sa région (exemples : forfait de 500€ en Auvergne, environ 50€/semaine en Bourgogne, forfait de 300 ou 600€ en fonction du nombre de semaines en Midi-Pyrénées, 95€/semaine en Rhône-Alpes, 200€/mois en Bretagne, environ 400€/mois en Ile-de-France). Enfin, votre ville a peut-être également une bourse à vous accorder.

Programme Léonardo da Vinci : Pour les étudiants ayant déjà un Bac+2 et pour un stage compris entre 13 semaines et 12 mois. Les pays concernés sont les pays de l’Union Européenne + Islande, Suisse, Liechtenstein, Norvège, Bulgarie, Turquie et Roumanie. La bourse dans ces cas là peuvent être de : 90€/semaine OU 305€/mois + un aller-retour dans le pays + prise en charge d’une formation linguistique d’un montant maximal de 250€.

Donc vous l’aurez compris ce n’est pas simple et chaque cas est différent alors renseignez-vous bien sur internet et auprès de vos professeurs !

Amount of direction signs with europeans countries names.

  • Année ou semestre universitaire :

Public : Être étudiant
Bourse : Erasmus (là encore) offre la possibilité aux étudiants de continuer leurs études à l’étranger le temps d’un semestre (environ 4 mois) ou de deux (environ 8 mois). Ce programme s’applique dans tous les pays de l’Espace Économique Européen, mais vous ne pourrez partir que dans les pays et les villes avec lesquels votre établissement a des échanges. Le montant de la bourse dépend du niveau de vie du pays dans lequel vous vous rendez. Vous trouverez plus d’informations sur le site officiel de l’administration publique.

N’ayez pas peur de vous lancer, une telle expérience ne peut être que bénéfique et vous ferez d’excellents progrès en langues ! Et ne vous inquiétez pas, vous arriverez toujours à trouver un français pour parler votre langue !

D’ailleurs après cette expérience, vous aurez des amis partout en Europe… et c’est toujours pratique quand on aime voyager !

93

  • Les échanges scolaires et le cas particulier de l’Allemagne :

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) apporte son soutien à des échanges entre les deux pays, que ce soit pour un stage, une année universitaire ou même pour y étudier juste quelques semaines en étant lycéen. Le mieux est de se renseigner auprès de votre chef d’établissement ou de votre professeur d’allemand qui sauront certainement si cela a déjà été réalisé dans votre lycée et s’il est possible pour vous de partir. Chaque participant bénéficie d’une bourse dont le dossier de subvention est à remplir en ligne sur le site de l’OFAJ.

Il existe plusieurs programmes d’échanges pour les élèves (souvent en classe de Seconde) :

-Programme Heinrich-Heine (3 à 6 semaines)
-Programme Brigitte Sausay (3 mois)
-Programme Voltaire (6 mois)

Comment ça se passe ?

Si vous êtes plusieurs élèves à vouloir intégrer l’un de ces programmes, vos professeurs étudieront tous les dossiers ainsi que ceux des correspondants allemands afin de vous donner le correspondant qui correspondra le mieux à votre profil (pratique d’un sport, allergies éventuelles à des animaux ou aliments etc). En général, c’est vous qui partez en premier en Allemagne à la fin de l’année (à partir d’avril pour 3 mois ou le mois de juin pour 1 mois).

Vous aurez échangé avec votre correspondant quelques temps avant votre départ, la famille viendra vous chercher à l’aéroport/gare et à partir de ce moment là vous vivrez avec cette nouvelle famille.

Vous irez en cours avec votre correspondant, partagerez ses activités et sa vie… Une immersion totale dans une famille allemande vous attend ! Et il faudra donc s’adapter à leurs habitudes bien différentes des nôtres. Le week-end la famille fera le choix (ou non) de vous faire visiter sa région. N’hésitez pas à faire partager à votre nouvelle famille la culture française, sa cuisine… En effet, plus il y a d’échanges, plus le séjour sera sympathique et bénéfique !

A la rentrée suivante, dès septembre ou en octobre c’est à votre correspondant de venir chez vous. Il ira également en cours avec vous, veillez à bien lui montrer l’établissement, la disposition des salles et son emploi du temps car quelques fois le correspondant n’est pas dans la même classe !

Ensuite vous verrez ce que vous voulez lui faire visiter, la France est belle et variée il y a de quoi faire dans chaque région !

Falaises d'Étretat

A présent c’est à vous de jouer, plus d’excuses pour ne pas partir parce que vous êtes étudiant/lycéen !

Par Isia Mook

Voyage, nature, animaux, photo, montagne, randonnées... J'aime vivre l'aventure, voyager avec un sac à dos. J'ai été habituée à voyager de cette façon depuis très jeune puis à 16 ans je fais mon premier grand voyage en solo au Pérou. Maintenant je profite de toutes les opportunités pour découvrir de nouveaux horizons. A ce jour mes endroits favoris sont l'Amazonie pour sa diversité incroyables d'espèces animales et végétales et l'Islande pour ses paysages grandioses.

  • 9
    articles
  • 20
    voyages
  • 15
    pays

Envie de voyage et d'évasion ?

Suivez-nous sur Facebook pour ne pas louper nos prochains articles.

Suivez TourDuMonde.fr sur Facebook !

Vos commentaires

  • Nadège dit :

    pour avoir testé via ma fille le programme Erasmus, en partenariat entre son université et Sheffield en Angleterre, je veux juste préciser que les bourses ne prennent pas tous les frais en compte, qu’il faut avoir prévu le budget de son année avant de partir, et que les dites bourses pour l’Ile de France n’arrivent qu’avec beaucoup de retard (la moitié après le retour et des relances).
    Néanmoins c’est un excellent système et je le conseillerai ! cela permet aussi de découvrir comment les autres étudiants travaillent, leurs programmes, et leurs systèmes universitaires, et les problèmes financiers qu’eux aussi peuvent rencontrer.

Laisser un commentaire